Elia et les associations de protection de la nature veulent moins de collisions entre les oiseaux et les lignes à haute tension


08-12-2014

Certaines lignes à haute tension sont quasi invisibles pour les oiseaux en vol, encore davantage dans le brouillard, au crépuscule ou la nuit. On estime que 170.000 à 500.000 oiseaux sont victimes chaque année de collisions avec des lignes à haute tension en Belgique. Elia, gestionnaire du réseau, a demandé à Aves, le pôle ornithologique de Natagora, à Natuurpunt, à Vogelbescherming Vlaanderen et à l’Institut flamand de Recherche  sur Nature et la Forêt (INBO) de cartographier les « points noirs ». Sur base de cette étude, Elia fera des adaptations sur son réseau de lignes à haute tension pour tenter de faire baisser significativement le nombre de victimes.

heerweg