Nemo Link annonce le go-live


15-01-2019

nemo-link

La capacité de la nouvelle interconnexion entre la Grande-Bretagne et la Belgique sera disponible à partir du 30 janvier 2019 par le biais de la vente aux enchères d’énergie day-ahead. La première énergie pourra être livrée le 31 janvier.



Avec cette annonce, la phase de test durant laquelle l'énergie circulait déjà entre les deux pays s'achève avec succès. 

L’interconnexion constitue un véritable évènement pour Elia. C’est la première interconnexion avec le Royaume-Uni mais c’est aussi la première interconnexion sous-marine et la première fois que le gestionnaire de réseau de transport va utiliser la technologie HVDC (High Voltage Direct Current). Cette technologie est la meilleure option pour ce projet car les deux réseaux électriques ne sont pas synchronisés. De plus, elle offre l’avantage de mieux régler les flux. Enfin, c’est le premier câble de ce type dans le monde. Le câble qui a été conçu au japon est effectivement unique par son niveau de tension (400 kV) et le matériel exceptionnel utilisé pour son isolation, le XLPE (cross-linked polyéthylène).

La phase de test s’est clôturée avec succès

La première phase de test a été finalisée avec succès à la mi-janvier. Le fonctionnement complet de Nemo Link a été vérifié. C’était la dernière étape dans la réalisation du projet de mise en service. Le câble pourra donc être utilisé le 31 janvier. L’interconnexion sera alors directement opérationnelle et participera à l'intégration du système électrique européen. Elia et National Grid mettent les infrastructures à disposition des acteurs de marché qui seront les principaux protagonistes des échanges d’électricité entre la Belgique et le Royaume-Uni. Cela offrira un meilleur avenir énergétique aux consommateurs des deux pays en favoriserant la transition vers un système durable et abordable. Nemo Link prévoit des échanges d’électricité pour une capacité prévue de 1000 MW (équivalent à la capacité d’un réacteur nucléaire), ce qui constitue également une plus-value non négligeable en ce qui concerne la sécurité d’approvisionnement.

L’aboutissement de 10 ans travail

Nemo Link est un projet commun d'Elia (Belgique) et de National Grid (Grande-Bretagne), qui ont créé une joint-venture avec une équipe mixte belgo-britannique. Le mise en œuvre de l’interconnexion Nemo Link marque l’aboutissement d’un travail gigantesque qui a pris près de 10 ans pour se concrétiser. Il n’aurait pu aboutir sans la détermination des équipes qui ont travaillé ensemble afin de réaliser Nemo Link.