Elia soutient l’initiative citoyenne Sign for my future


06-02-2019

L’initiative Sign for my future a démarré hier. Cet élan citoyen a pour but d’appeler chaque Belge à s’exprimer en faveur d’une politique climatique forte. Chris Peeters, le CEO du groupe Elia, est l’un des 100 ambassadeurs de l’action. En effet, le secteur énergétique contribue substantiellement à la décarbonisation de la société.

Sign for my future est une campagne d’envergure qui vise à rassembler un maximum de signatures pour pousser les prochains gouvernements fédéraux et régionaux à faire le nécessaire en vue de mettre en place une politique climatique forte. Les initiateurs de cette action appellent à respecter l’accord climatique de Paris et à limiter le réchauffement à 1,5 °C. Selon Sign for my future, la Belgique a elle aussi encore beaucoup de travail pour devenir neutre sur le plan climatique et réduire significativement ses émissions de gaz à effet de serre.

La campagne commence en février 2019 et s’arrêtera juste avant les élections du 26 mai prochain. Dans ce cadre, de nombreux citoyens ainsi que des CEO d’entreprises et d’organisations de la société civile se mobilisent pour signer le « mandat ». Les initiateurs du mouvement souhaitent non seulement susciter l’enthousiasme mais aussi mieux informer le grand public sur les implications d’une politique climatique plus ambitieuse, tant pour les personnes que pour l’économie. Cette campagne a été lancée pour les jeunes et par les jeunes.

Elia soutient Sign for my future. Chris Peeters, le CEO du groupe Elia, est en effet l’un des ambassadeurs de l’action.

« Nous devons faire des choix cruciaux pour l’avenir de notre climat. Ceux-ci doivent être basés sur des chiffres et des faits corrects. Il est dès lors important que Sign for my future veille à la sensibilisation du grand public. Nous devons cependant nous aussi nous regarder dans la glace : le secteur énergétique joue un rôle majeur dans la décarbonisation de la société. Au sein du groupe Elia, nous travaillons activement au développement et à la poursuite de l’intégration des énergies renouvelables dans notre réseau européen. À travers la digitalisation, nous souhaitons par ailleurs placer le consommateur au centre du système pour ainsi gérer notre énergie plus efficacement. »