Auvelais - Gembloux


4 octobre 2017

Deux nouveaux pylônes dans le poste électrique haute tension de Gembloux

Le poste électrique haute tension de Gembloux est actuellement en cours de reconstruction. Le poste électrique existant étant devenu vétuste, Elia a introduit une demande de permis en février 2016 et le permis a été octroyé le 30 mai 2016.

Le nouveau poste est construit à côté du poste existant, il est donc nécessaire de prévoir une déviation sur la liaison aérienne Auvelais-Gembloux. C’est pourquoi un nouveau poteau béton et un nouveau pylône en treillis métallique double terne, dans le poste, sont construits ces jours-ci par la société Monnaie, un contractant d’Elia.

A terme, trois poteaux béton et le poste électrique existant seront démontés.

L’équipe du projet se tient à votre disposition au 080 18 002 et via riverains@elia.be.

3 juillet 2017 

Elia rencontre les représentants de CoCoRiCo

A la demande des autorités communales de Gembloux et de Jemeppe-Sur-Sambre, l’équipe Elia du projet Auvelais-Gembloux a rencontré les représentants du comité de riverains « CoCoRiCo » ce lundi 03 juillet 2017.

Lors cette réunion, Elia a eu l’occasion de recevoir les alternatives de tracé souterrains étudiées par les membres du comité. Cette rencontre a été positive et constructive.

Elia s’engage à présent à transmettre celles-ci au bureau d'études. Ces propositions viendront alimenter le travail des experts dans le cadre de l'Etude des Incidences sur l'Environnement du projet Elia. Celui-ci avait été présenté aux riverains lors la Réunion d’Information Publique du 6 mars dernier.

Le bureau d'études CSD Ingénieurs pourra ainsi fournir une analyse complète, crédible et réaliste des incidences potentielles de ce projet, et de ses alternatives souterraines, sur l’environnement au sens large.

Les conclusions du bureau d'études sont toujours attendues vers la fin de l'année et seront présentées à la population dans le cadre de l’Enquête Publique.

6  juin 2017

Liaison Auvelais-Gembloux : le projet de liaison aérienne reste le projet privilégié

Suite aux différents articles parus dans la presse de ce jour, Elia souhaite réaffirmer que le projet de liaison aérienne présenté lors de la Réunion d’Information Préalable au Public (RIP) le 6 mars dernier à Jemeppe-Sur-Sambre ainsi qu’à Gembloux le 20 mars reste, à ce jour, le projet privilégié.

Cependant, afin de répondre à la principale demande des riverains formulée lors des rencontres préalables à l’Etude des Incidences sur l’Environnement, à savoir étudier la faisabilité d’un tracé souterrain, le bureau d’études CSD Ingénieurs a demandé à Elia de lui fournir les informations nécessaires à la réalisation de cette analyse. C’est pourquoi Elia travaille actuellement en collaboration avec les gestionnaires de voiries et d’impétrants à la définition d’un tracé d’une liaison souterraine le plus pertinent.

Le bureau d’études CSD Ingénieurs pourra ainsi fournir une analyse complète, crédible et réaliste des incidences potentielles du projet, et de son alternative souterraine, sur l’environnement au sens large : sol, air, eaux, climat, milieu biologique, paysage et patrimoine, urbanisme et aménagement du territoire, mobilité, déchets, santé et sécurité, aspects socio-économique, acoustique, cadre de vie et voisinage, …

Les conclusions du bureau d’études sont attendues vers la fin de l’année. Les résultats ainsi que le projet envisagé par Elia seront présentés aux autorités communales et à la population. Les remarques de chaque partie permettront à Elia d’adapter si nécessaire son projet définitif à soumettre à enquête publique.

12 mai 2017

Etude d’Incidences sur l’Environnement

Suite aux réunions du mois de mars et aux courriers reçus dans le cadre de la procédure, le bureau d’études a, à présent, entamé son travail d’analyse.
Pour rappel, l’Etude d’Incidences sur l’Environnement (EIE) est à la fois :

  • un outil d’orientation pour le demandeur, ce qui lui permet d’optimiser son avant-projet initial,
  • un outil d’aide à la décision pour les autorités, elle doit donc disposer de toutes les informations nécessaires sur bases d’hypothèses crédibles et réalistes,
  • un outil d’information pour le public.

Information, consultation, collaboration

Comme depuis le début du projet, Elia souhaite travailler en toute transparence et en collaboration avec les communes concernées.

C’est dans cet esprit, que ce 12 mai, l’équipe Elia (Dorien Jannis, Christophe Coq et Nathan Vervaeke) et les représentants des communes de Gembloux et de Jemeppe-sur-Sambre se sont à nouveau rencontrés.

Il a été convenu qu’afin de prendre en compte au mieux la principale demande des riverains et de permettre au bureau d’études de fournir une analyse complète, crédible et réaliste, Elia et les administrations communales travailleront ensemble, dans les prochaines semaines, à définir le tracé d’une liaison souterraine qui puisse être étudié comme alternative au projet aérien dans le cadre de l’EIE.

Il a également été convenu que l’état d’avancement de ces travaux soit partagé avec les citoyens d’ici quelques mois. De même, à la demande des Collèges communaux, le bureau d’études présentera aux citoyens les conclusions finales de son étude. Celles-ci sont, à l’heure actuelle, attendues pour la fin de l’année.

 

Réunion d’Information Préalable du Public

Dans la foulée de la Réunion d’Information Préalable au Public organisée le 6 mars dernier à Jemeppe-Sur-Sambre, Elia organisait, ce lundi 20 mars, une séance d‘information supplémentaire à destination des riverains du projet d’infrastructure à la commune de Gembloux. Cette séance complémentaire a été organisée à la demande spécifique du Bourgmestre de Gembloux.

Près de 150 personnes avaient fait le déplacement dans la salle omnisport de Corroy-Le-Château. Une démarche citoyenne très appréciée par Elia qui souhaite mener ses projets d’infrastructure en collaboration avec les autorités locales et les riverains.

Cette réunion a donc été l’occasion pour Elia de présenter un avant-projet et de collecter toutes les remarques et suggestions des citoyens présents.

Selon la procédure qui régit les demandes de permis, le délai d’introduction des remarques auprès du demandeur est de 15 jours à daté de la RIP, soit le 21 mars 2016.

Afin de répondre aux attentes des citoyens, Elia a proposé d’allonger ce délai de 15 jours supplémentaires. Les riverains ont dès lors jusqu’au 4 avril pour faire part de leurs commentaires. Elia s’engage à y apporter une réponse sur base des résultats de l’étude d’incidence sur l’environnement.

Les courriers peuvent être envoyés 
  • Par mail : riverains@elia.be
  • Par courrier : Bd de l’Empereur, 20 à 1000 Bruxelles – A l’attention de Christophe Coq
  • Aux administrations communales de Jemeppe-sur-Sambre et de Gembloux.  

Prochaine étape : Mars 2017-Novembre 2017 – Réalisation de l’Etude des Incidences sur l’Environnement qui permettra, entre autres, de répondre à toutes les interrogations introduites.

 

A l’horizon 2020, Elia prévoit la démolition de la liaison électrique 1x70kV entre le pylône 7 à Jemeppe-Sur-Sambre et le poste de Gembloux et son remplacement par une nouvelle ligne électrique (2x150kV) entre le pylône 6 à Jemeppe-Sur-Sambre et le poste de Gembloux.

Ce projet concerne le territoire des communes de Jemeppe-Sur-Sambre, Gembloux, Sambreville et Sombreffe.

En effet, la liaison actuelle arrive en fin de vie et ne pourra plus répondre aux futurs besoins en électricité de la région.

 

Les 3 besoins identifiés

  • Assurer la sécurité des citoyens et des infrastructures
  • Renforcer la fiabilité du réseau
  • Permettre la transition énergétique

Afin de répondre à ces trois enjeux, Elia prévoit :

  • Le démantèlement de la liaison actuelle devenue vétuste
  • La construction de nouvelles infrastructures avec un tracé optimisé
  • L’augmentation de la capacité électrique afin de permettre la transition énergétique

 

Un investissement pour les générations futures

Elia envisage d’investir 10 millions d’euros dans ce projet d’infrastructure. Cet investissement est inscrit dans le Plan de Développement Fédéral 2015-2025 et approuvé par la Ministre de l’Energie.

La politique d’investissement d’Elia doit être menée en bon père de famille, chaque euro dépensé doit être autorisé par le(s) Gouvernement(s) dans un Plan fédéral / régional et investit à bon escient.
C’est avec cette philosophie que tout le projet a été réfléchi.

 

Une opportunité de tracé optimisé

Elia saisit l’opportunité que représente ce projet pour proposer, en collaboration avec les partenaires locaux, un tracé qui limite autant que possible les zones d’habitat.

Plusieurs paramètres ont été pris en compte :

  • Limiter la longueur du tracé
  • Eviter les zones d’habitat, d’habitat à caractère rural et habitations isolées
  • Respecter les distances de sécurité
  • Minimiser les impacts environnementaux et les impacts pour les citoyens
  • Limiter les nuisances pour l’exploitation des terrains agricoles

Après étude et concertation avec l’ensemble des partenaires, Elia propose un tracé qui permettrait de supprimer 3 zones d’habitat (lien vers le tracé):

  • Corroy-Le-Château
  • Balâtre-Saint-Martin
  • Quartier sur le territoire de Jemeppe-Sur-Sambre

   

La technologie au service d’infrastructures toujours plus sûres

 Afin de pouvoir répondre aux normes les plus strictes applicables à ce jour, et aux besoins en électricité de la région, Elia envisage l’installation de pylônes en treillis métalliques.

Ceux-ci seront plus grands et plus larges que les poteaux béton existants et ont une durée de vie de près de 100 ans.

Néanmoins, la robustesse de ces nouveaux supports a pour avantage de diminuer de plus de moitié le nombre de pylônes nécessaires.

C’est ainsi que le nouveau tracé ne comptera plus que 36 pylônes au lieu de 69 actuellement.
Dans tous ses projets d’infrastructure, Elia s’engage à répondre à la norme en vigueur la plus contraignante au moment de la construction de la liaison.


Les changements

  SITUATION ACTUELLE SITUATION ENVISAGÉE  
Communes concernées  4 : Gembloux, Sombreffe, Jemeppe-sur-Sambre, Sambreville 3 : Gembloux ; Jemeppe-sur-Sambre, Sambreville
Liaison aérienne 1 terne 2 ternes
Tension 70 kV 150 kV
Longueur du tracé 12 km 12 km
Hauteur des pylônes  +- 25 m +- 43 m
Nombre de pylônes 69 36
Types de supports 62 Pylônes en béton
+ 7 pylônes en treillis métalliques
6 anciens pylônes en treillis métalliques
+ 30 nouveaux pylônes en treillis métalliques

 

Le dialogue, au cœur de la procédure administrative

Comme pour la construction d’une habitation, la construction d’une nouvelle infrastructure telle que celle que nous envisageons ici nécessite l’introduction d’un dossier de demande de permis d’urbanisme.

Dans le cas du projet Auvelais-Gembloux, cette procédure administrative s’accompagne légalement d’une Réunion d’Information Préalable du Public ainsi que d’une enquête publique. Deux moments de rencontres entre le porteur de projet et les riverains.

Engagé à maintenir une communication transparente, Elia est également à votre disposition tout au long du projet via le 0800 18 002 ou l’adresse e-mail riverains@elia.be et organise, en collaboration avec les communes qui le souhaitent, des sessions d’informations complémentaires durant la procédure administrative.

Planning prévisionnel

  1. 2015 : Inscription du projet au Plan de Développement Fédéral 2015-2025, approuvé par le Ministre de l’Energie
  2. Juin à décembre 2016 : Informations et consultations des partenaires locaux 
  3. 6 mars 2017 : Réunion d’Information Préalable du Public (RIP) - Présentation officielle du projet. Chacun dispose de 15 jours à partir de la date de la RIP pour envoyer ses remarques à Elia.
  4. 20 mars 2017 : Permanence d’information complémentaire organisée à Gembloux 
  5. Mars - Décembre 2017 : Réalisation de l’Etude des Incidences sur l’Environnement (EIE) par le bureau d’études indépendant qui permettra, entre autres, de répondre à toutes les interrogations et remarques introduites dans le cadre de la RIP. 
  6. Janvier 2018 : Introduction des demandes d’autorisation à la Région wallonne et autorités fédérales.
  7. Janvier 2018 : Enquête publique - la population locale prend connaissance des dossiers complets de demande de permis d’urbanisme et dispose de 30 jours pour envoyer ses remarques auprès de l’administration communale.
  8. 2018-2020 : Travaux 
  9. Fin 2020 : Mise en service de la nouvelle liaison aérienne


Dans le cadre du projet Auvelais-Gembloux, Elia envisage de réaliser les travaux en deux étapes successives. En effet, afin de garantir la fiabilité du réseau, il est nécessaire d’attendre la mise en service de la nouvelle liaison avant de démonter l’ancienne :

 

1ère étape : Installation des nouveaux pylônes et mise en service de la liaison

Elia prévoit le déroulement des travaux en 5 phases distinctes, auxquelles s’ajoute une 6ème phase relative au travail de développement de la biodiversité locale.

 

 

  • Phase 1 - Elagage : à certains endroits du tracé, un élagage peut être nécessaire et se fait en concertation avec les propriétaires et exploitants des terrains.

  • Phase 2 - Réalisation des accès au chantier : après état des lieux réalisé avec les propriétaires/exploitants des terrains, des voies d’accès provisoires sont créées afin d’accueillir le charroi ponctuel nécessaire à la réalisation des travaux.

  • Phase 3 - Création des fondations : les terres d’excavation de ces fondations sont emportées par camions-bennes. L’implantation de la nouvelle infrastructure se fera en lieu et place de la liaison actuelle.

  • Phase 4 - L’installation des pylônes : l’acheminent des supports est réalisé par camions. Les pylônes arrivent sur chantier en pièces détachées et sont assemblés et montés sur place. La dernière opération vise à tirer les câbles de bout à bout afin de les placer sur les consoles métalliques.

  • Phase 5 - Remise en état des accès : dès la fin du chantier, les accès temporaires sont démontés et le terrain est remis à l’état initial. Tout déchet issu du chantier est collecté et conduit dans un centre de traitement agréé. Un état des lieux de sortie est réalisé.

  • Phase 6 - Développement de la biodiversité : Elia recherche des partenariats afin de mettre en place des projets développement de la biodiversité locale

 

2ème étape : le démontage des anciens pylônes

Elia prévoit le déroulement des travaux en 4 phases distinctes.

 

  • Phase 1 - Elagage : à certains endroits du tracé, un élagage peut être nécessaire et se fait en concertation avec les propriétaires et exploitants des terrains.

  • Phase 2 - Réalisation des accès au chantier : après état des lieux réalisé avec les propriétaires/exploitants des terrains, des voies d’accès provisoires sont créées afin d’accueillir le charroi ponctuel nécessaire à la réalisation des travaux.

  • Phase 3 - Démontage des anciens pylônes : le démontage des anciens supports ne peut se faire qu’une fois que la nouvelle liaison est mise en service. Les conducteurs sont retirés tronçon par tronçon et rembobinés directement à l’aide des tireuses-freineuses. Les pylônes sont démontés et les fondations sont extraites du sol. Les matériaux sont évacués par camions.

  • Phase 4 - Remise en état des accès : dès la fin du chantier, les accès temporaires sont démontés et le terrain est remis à l’état initial. Tout déchet issu du chantier est collecté et conduit dans un centre de traitement agréé. Un état des lieux de sortie est réalisé.

 

 

Auvelais-Gembloux, un projet qui se veut respectueux de l’environnement

Investir dans l’avenir et permettre la transition énergétique

L’un des objectifs de ce projet est de permettre, à long terme, la transition énergétique.

En effet, nous sommes actuellement dans une phase importante de changement, liée à l’évolution irrémédiable du paysage énergétique. Les impositions européennes en matière de production d’énergie renouvelables (20% minimum des besoins du pays à l’horizon 2020) sont ambitieuses. Elles vont accélérer les changements dans nos modes de productions et leur décentralisation.

Le réseau belge doit être renforcé et adapté à cette réalité en devenir. L’électricité n’étant plus uniquement générée par un acteur central, mais par de multiples producteurs, implantés aux endroits où le soleil est présent et où le vent souffle, nous devons être capable d’en assurer le transport vers toutes les régions, comme nous le faisons aujourd’hui.

C’est pourquoi Elia envisage d’augmenter la capacité électrique de la future liaison en passant progressivement de 1x70 kV à 2x150 kV.

 

Développer la biodiversité

Elle fait régulièrement appel à des partenaires extérieurs afin d’étudier les opportunités de développement de la biodiversité dans les zones traversées par ses infrastructures.

L’objectif est de mettre en place des projets, parfois innovants, qui favorisent le maillage écologique et améliorent l’habitat en faveur de la faune et de la flore.

C’est ainsi que plusieurs projets sont aujourd’hui à l’étude :

  • Aménagement des pieds de pylônes afin d’accueillir les habitats des espèces végétales et animales
  • Transformation des emprises forestières des tracés de liaisons à haute tension en corridors écologiques
  • Balisages avifaune
    Les balises avifaunes sont des spirales installées sur les conducteurs afin de signaler aux oiseaux la présence des câbles et ainsi éviter des collisions.
  • Densification du maillage écologique (plantations de haies, arbres, …)
  • Installation de nichoirs sur les pieds de pylônes

Elia souhaiterait inscrire le projet Auvelais-Gembloux dans cette démarche de développement de la biodiversité locale.

L’équipe à votre disposition

En coordination avec les autorités locales, Elia veille à développer une communication proactive et transparente durant l’entièreté du projet. N’hésitez pas à nous contacter pour toute question, remarque ou suggestion.

  • Numéro gratuit : 0800 18 002
  • E-mail : riverains@elia.be
  • Courrier : Elia, Service communication, Boulevard de l’Empereur, 20 à 1000 Bruxelles