L’équilibre de la zone de réglage

Conformément à l'article 8, § 1, 15°, de la loi relative à l'organisation du marché de l'électricité du 29 avril 1999, ci-après nommée la « loi électricité », ELIA est chargée dans le cadre de son rôle de gestionnaire de réseau (de transport) d'établir un « rapport en étapes » décrivant les « conditions nécessaires pour assurer l'équilibre de la zone de réglage ». Ce rapport examine ces étapes dans 3 groupes distincts de conditions qui, lorsqu'elles sont remplies, contribuent grandement à maintenir de façon efficace (moyennant des frais de réglage minimaux) et sûre (avec des moyens suffisants) l'équilibre de la zone de réglage d'ELIA. Les 3 groupes en question sont les suivants :

  1. L'équilibrage par les BRPs en vue de réduire les déséquilibres résiduels
  2. La diversification maximale des sources d'énergie qui participent au maintien de l'équilibre (aussi bien en termes de production que de prélèvement)
  3. Les synergies transfrontalières en matière d'équilibrage

Pour le présent rapport, ELIA se base sur les conclusions de l'étude « Réserves 2018 »1, qui diagnostique et analyse les besoins ainsi que la disponibilité des réserves en 2018. Cette étude, conduite à la demande de la CREG dans sa décision (B)120621-CDC-1162 du 21/6/2012, est disponible depuis le 8/6/2013 sur le site Web d'ELIA. Dans ce rapport, ELIA présente les conditions qui permettront d'assurer un maintien sûr et efficace de l'équilibre de la zone de réglage d'ELIA.

Ces conditions concernent différents acteurs présents sur le marché libéralisé de l'électricité. Vu les différents décideurs et régulateurs (tant à l'échelle fédérale que régionale) concernés par cette matière, il va de soi qu'un maintien sûr et efficace de l'équilibre exige une multitude d'actions coordonnées. 

Découvrez ici le projet de rapport sur les conditions nécessaire à assurer l’équilibre de la zone de réglage.