Projets 2016

Anama asbl, Pecq - Réaliser une cuisine goûteuse et saine tout en économisant l'énergie, ce n'est pas incompatible

Les ragoûts ou tajines riches en légumes sont excellents pour la santé, mais ils doivent mijoter longtemps sur le feu. Anama, une organisation qui aide notamment les primo-arrivants à s'intégrer dans la société, souhaite organiser des ateliers culinaires au cours desquels les participants fabriqueront une marmite norvégienne, avec laquelle ils apprendront à cuisiner. Ils pourront ensuite l'emporter chez eux. Une marmite norvégienne permet d’amorcer la cuisson de manière habituelle, puis de la prolonger à l'étouffée, sans source d'énergie externe. Ainsi, Anama veut faire découvrir à ces personnes, pour qui l'énergie représente une part importante du budget, la quantité d'énergie qu'ils peuvent économiser en cuisinant différemment.

Anama asbl, Martine Ome, omemartine@gmail.com            

Revert asbl, Verviers - Les Tirelires de l'Énergie

Le budget mensuel des personnes en situation précaire ne leur laisse pas suffisamment de marge pour effectuer les petites interventions qui leur permettraient de réduire leur facture d'énergie. Avec ce projet, l'asbl Revert, qui donne des formations sur l'utilisation rationnelle de l'énergie, et Financité, qui travaille sur la micro-épargne, veulent lancer un système d'épargne avec un groupe de personnes, en collaboration avec La Maison Marie Louise. Une modeste somme d’argent sera mise de côté tous les mois. Les participants recevront une formation sur l'épargne, la gestion d'un budget et l'utilisation rationnelle de l'énergie. Ils emporteront chez eux un kit, qui leur permettra, entre autres, de suivre de près leur consommation. Un mini-audit leur montrera quel investissement énergétique pourrait avoir le plus d’impact sur leur consommation.

Revert asbl, Julien Galland, info@revert.be

CPAS, Bruxelles - Chauffer mieux et moins cher ? Premier pas : faire entretenir ses installations !

Le CPAS de Bruxelles constate qu'un grand nombre de ses bénéficiaires ne font pas entretenir leur chaudière au gaz chaque année, en dépit du fait qu'il s'agit d'une obligation légale pour les locataires. Pourtant, cet entretien peut considérablement réduire la facture d'énergie. C'est pourquoi le CPAS de Bruxelles proposera à ses usagers un contrat-type de maintenance, qui les déchargera de la tâche consistant à trouver un prestataire de services, à prendre rendez-vous, à négocier le prix. Grâce à ces contrats, le CPAS sera également informé de la qualité des installations et pourra s'adresser au bailleur en cas d'installations défectueuses.

CPAS Bruxelles, Jan Willems, pres.1000@cpasbru.irisnet.be

Format 360°asbl/Objectif 2050 asbl/E²=MC sprl - Objectif One – expérience

L'état du bâti belge est désespérément vétuste : près de 40 pour cent des toitures ne sont pas isolées. La facture d'énergie peut ainsi augmenter de 30 pour cent. Il existe des primes pour ces travaux d'isolation, mais on ne les reçoit qu’une fois les travaux terminés et elles ne couvrent qu’une partie des coûts. Grâce à ce projet, les propriétaires ou locataires en situation précaire, que l'on repérera parmi les bénéficiaires des CPAS, apprendront comment isoler eux-mêmes le sol ou la toiture d'un grenier, de manière performante et économique. L'apprentissage par la pratique sera mené par deux accompagnateurs au cours d'une formation de deux jours. À l’issue de la formation, les bénéficiaires seront capables d'effectuer ces travaux par eux-mêmes.

Format 360°asbl , Dominique Dubruille, dominique@format360.be

Régie des Quartiers de Châtelet asbl, Châtelet - Ambassadeurs d'énergie : bienvenue dans ma réalité !

De nombreuses familles défavorisées n'ont pas accès à l'information qui pourrait les aider à économiser l'énergie. Avec ce projet, les habitants d'un quartier de logements sociaux découvriront comment utiliser l'énergie à la maison de manière rationnelle, grâce à un appartement pédagogique. Ils apprendront ainsi les uns des autres, et avec l'aide d’accompagnateurs, à économiser l'énergie chez eux. Ils réaliseront des outils pédagogiques adaptés à leur situation, notamment des livrets, des témoignages sur vidéo et des affiches. Ces outils serviront ensuite à d'autres groupes d'habitants, que ce premier groupe accompagnera en qualité d'ambassadeur d'énergie.

Régie des Quartiers de Châtelet asbl, Candice Freres, laregie@laregiechatelet.be

La Maison asbl, province de Liège - Énergie : les efforts d'aujourd'hui peuvent payer demain…

80% des bénéficiaires de La Maison, qui gère des logements d'insertion ou de transit pour personnes en difficulté, ont des dettes énergétiques du passé et sont enfermés dans un cercle vicieux. La Maison veut modifier les habitudes de consommation des familles pour qu'elles sortent de ce cercle vicieux. Le projet aide les locataires à s'attaquer aux dettes du passé. Pendant un atelier obligatoire, ils apprennent de manière ludique et accessible à lire les factures et découvrent des trucs et astuces leur permettant d’utiliser l'énergie de façon plus rationnelle. En relevant les compteurs tous les mois et en constatant l'impact d’une consommation plus faible sur leur facture, ils sont encouragés à persévérer dans ce nouveau comportement.

La Maison asbl , Aurore Demarcin, cfornarello.lamaison@cortigroupe.be

Liège-Énergie - Acquisition d'équipements énergétiquement économiques

Mieux vaut prévenir que guérir : c'est le point de départ de ce projet. Les locataires des Sociétés de Logements des Services Publics de Liège, qui représentent 7 000 logements, se verront offrir des équipements de chauffage économiques. La consommation d'énergie des familles sera radiographiée et, sur cette base, on déterminera comment les aider au mieux à réduire leur facture d'énergie. Pour ce faire, on utilisera un contrat d'accompagnement, par lequel les familles s'engageront entre autres à suivre de près leur consommation et à respecter les mesures d'économie d'énergie convenues.

Liège-Énergie , Gun Gedik, info@liege-energie.com

Une Maison en Plus, Forest - Énergisons plus

70% de la facture d'énergie dépendent de la qualité du bâtiment, 30% résultent du comportement des habitants. Le projet explore cette double piste. Il suit 40 familles en situation de précarité énergétique grâce à un audit énergétique simplifié, un accompagnement individuel de deux ans et, pour les familles les plus fragiles, une energy box. Celle-ci comprend entre autres une minuterie, des ampoules économiques, des panneaux réflecteurs de chaleur, des multiprises avec interrupteur, du film d'isolation pour les vitres et de l’isolant pour tuyauterie. Les familles apprennent à utiliser l'énergie de façon rationnelle et le projet les aide également à améliorer la qualité énergétique de leur logement, par exemple, en effectuant de petites réparations ou en améliorant l’isolation des fenêtres. Ainsi, leur facture d'énergie diminue et leur confort augmente.

Une Maison en Plus,Charlotte Verhoustraete, info@unemaisonenplus.be

Sociaal Huis Oostende, Flandre occidentale - Formation interactive sur la consommation d'énergie

Avec Anvers, Gand, Genk et Alost, Ostende enregistre le score le plus élevé en ce qui concerne le nombre de compteurs à budget installés pour l'électricité et le gaz. Étant donné que le prix de l'énergie est en forte hausse, la Maison sociale à Ostende veut mettre au point une formation sur les économies d'énergie, afin d’agir de manière préventive et faire en sorte que l'énergie reste abordable pour les personnes dont le budget est limité. La formation se déroule pendant des séances de groupe accessibles et interactives et comprend des informations sur la consommation des appareils ménagers, un calendrier réutilisable avec un conseil par jour de l'année et une application numérique. L'objectif est d'encourager d'autres organisations à utiliser cette formation avec leur groupe cible. C'est pourquoi le projet comprend un volet « train the trainer ».

Sociaal Huis Oostende, Bruno Wyns, onthaal@sho.be

RISO Vlaams-Brabant, Tirlemont - On peut changer les choses

Les initiatives existantes en matière d'économies d'énergie à domicile touchent difficilement les groupes à risque. Ce projet développe une approche intégrale. Pendant 6 mois, 'On peut changer les choses' organise une maison-témoin, en partenariat avec la province, la ville, le CPAS, les 'tailleurs d'énergie', le Fonds de réduction du coût global de l'énergie, l'association au sein de laquelle les personnes défavorisées prennent la parole et ERM'nerm. On y présente des interventions abordables sur le plan énergétique, on explique les mesures de soutien, on sensibilise et on organise des formations. Un pâté de maisons sera rénové par la suite.

RISO Vlaams-Brabant , Dirk Masquilier, post@risovlb.be

IGEMO, province d'Anvers – Un logement de location digne

Les bailleurs ont besoin d'une ‘carotte’ pour les stimuler à améliorer la qualité du logement qu’ils louent en le rendant plus économe en énergie. La carotte en question est un outil qui permet d'informer clairement le bailleur des avantages de l'isolation, du double vitrage ou des nouveaux appareils de chauffage, des travaux qui le concernent, des primes existantes et des coûts. Les bailleurs sont accompagnés pendant l'exécution des travaux, notamment pour la demande d'offres et leur comparaison. Le bénéfice est double : une facture d'énergie plus faible pour le locataire et, pour le bailleur, un risque moins grand de ne pas recevoir le loyer.

IGEMO, Anneleen Van Tendeloo, igemo@igemo.be            

CPAS Balen-Dessel-Mol-Retie - Chauffage ≠ appauvrissement

Les personnes en situation de précarité énergétique ignorent les règles pratiques concernant le chauffage et la ventilation éco-énergétiques, avec comme conséquence une facture d'énergie plus élevée et d'éventuels problèmes de santé. Ce projet veut leur apporter les connaissances nécessaires pour chauffer et ventiler leur logement de manière efficace et économique. Étant donné que mesurer, c'est savoir, ils bénéficient tout d'abord d'une analyse énergétique. Puis, ils reçoivent des outils appropriés, comme un thermomètre muni d’un hygromètre, et apprennent à les utiliser. Ainsi, ils peuvent immédiatement constater quel est l'impact de leurs efforts, ce qui les motive. Le matériel sera testé, évalué et adapté avec le groupe cible.

OCMW Balen-Dessel-Mol-Retie, Nele De Wever, nele.de.wever@ocmwmol.be

UC Leuven-Limburg - Éducation à l’énergie des familles défavorisées à domicile

Les familles défavorisées ayant de jeunes enfants, et surtout les mères seules, courent le plus grand risque de précarité énergétique. Les étudiants en technologie de l'énergie de la Haute École UCLL collaborent avec Domo, qui soutient les familles défavorisées avec de jeunes enfants, pour accompagner ces familles à domicile, dans le cadre de leur consommation électrique. Cette consommation est suivie en temps réel pendant un certain temps. Les familles reçoivent un feed-back sur mesure concernant la manière dont elles peuvent économiser l'énergie en adaptant leur comportement, de façon simple et efficace. Les conseils recueillis sont regroupés dans un prospectus destiné aux familles. Par la suite, DOMO poursuivra cet accompagnement de manière indépendante.

UC Leuven-Limburg, Jan Elsen, info@ucll.be