Flux physiques aux frontières

Sur le réseau interconnecté, l’électricité circule par nature librement, sans tenir compte des frontières entre les pays.

Les flux physiques sont les échanges d’énergie en temps réel, constatés aux frontières. On les distingue des flux commerciaux qui correspondent aux programmes d’échanges prévus (capacités nominées) par les acteurs de marchés suivant les mécanismes transfrontaliers.

Le premier graphique représente le bilan des flux physiques aux frontières et indique donc si le pays importe ou exporte de l’énergie pour chaque quart d’heure.  Le calendrier vous permet de rechercher les valeurs pour les 365 jours précédents et de choisir la date de référence.

Les graphiques suivants présentent les flux physiques d'énergie sur les interconnexions qui relient la zone de réglage belge aux zones voisines. Chaque graphique représente une seule frontière. Un chiffre positif signifie que la Belgique exporte de l'énergie et un chiffre négatif qu'elle en importe. La courbe verte représente les données pour le jour même, jusqu'à un quart d'heure avant l'ouverture de la page. La courbe grise représente les flux d'un jour de référence (par défaut la veille). La ligne verticale indique le moment présent de la journée. Le calendrier vous permet de rechercher les valeurs pour les 365 jours précédents et de choisir la date de référence.

Ces données sont identiques avec celles publiées par Elia sur la plateforme de Transparence ENTSOE conformément à l’Article 12.1.G de la régulation EU 543/2013.


Bilan belge des imports et exports



PLACEHOLDER


Flux physiques à la frontière France - Belgique



PLACEHOLDER

Flux physiques à la frontière Pays-Bas - Belgique


PLACEHOLDER

Flux physiques à la frontière Grande-Bretagne - Belgique

NB : Mesures prises au départ du câble NEMO Link, au poste de GEZELLE


PLACEHOLDER

Flux physiques à la frontière Belgique - Luxembourg


PLACEHOLDER