Avelgem - Avelin

 


Avelgem-Avelin Wallonie  

Septembre 2017

Des essais de sol en cours

Dans le cadre du projet de renforcement de la liaison haute tension Avelgem-Avelin, Elia réalise actuellement des essais de sol tout au long du tracé. Le renforcement des pylônes et des fondations et le remplacement des conducteurs nécessitent des calculs et des mesures afin d’analyser la portance du sol autour des pylônes. L’objectif étant la sécurité et la stabilité des infrastructures.

Les essais de sol au pied de chaque pylône

Dans le cadre des essais de sol près des pylônes, Elia souhaite déterminer la surface portante. Deux essais de sol sont réalisés diagonalement, c’est-à-dire de part et d’autre du pied de pylône. Ce type d’essai est effectué à l’aide d’un véhicule sur chenilles ou d’un camion. La technique du forage est utilisée afin de descendre à 30 cm de profondeur sans excavation.
Généralement, cet essai dure moins d’un jour.

Les essais de sol autour des pylônes

Selon les résultats des essais au pied de pylône, Elia réalise un deuxième essai appelé essai « pressiométrique » ou « diagraphie ». L’objectif est de déterminer le dimensionnement des fondations.
Ces prélèvements sont effectués au niveau de tous les pylônes de la liaison.

L’état des lieux

Avant de réaliser les essais de sol, Elia contacte le propriétaire de la parcelle sur laquelle se trouve le pylône. Lors de cette rencontre, des accords sont convenus par écrit quant à l’accès du véhicule et un état des lieux est réalisé (état des lieux d’entrée). Celui-ci comprend notamment l’inventaire des plantations et des différents éléments se trouvant sur le terrain afin de décrire la situation avant les essais.
Une fois les essais de sol réalisés, Elia dresse un deuxième constat (état des lieux de sortie). En cas de dégâts, Elia indemnise sur base de conventions agricoles.

 

Août 2017

L'Etude des Incidences en cours de réalisation

Dans le cadre de l’avant-projet de renforcement de la liaison aérienne Avelgem-Avelin, l’étude des Incidences sur l’Environnement est actuellement en cours. Arcadis, le bureau chargé de l’analyse, a comme mission d’étudier toutes les incidences du projet sur l’environnement et de remettre des recommandations à Elia afin de lui permettre de réorienter le projet si nécessaire. A la fin de cette étude, une prmanence sera organisée afin de communiquer vers les riverains.

L’avant-projet de renforcement de la liaison HT qui relie les postes électriques d’Avelgem et d’Avelin est actuellement au stade de l’Etude des incidences. Tous les avis reçus dans les 15 jours après la tenue de la réunion d’information préalable ont été transmis au bureau d’études agréé et indépendant, Arcadis, afin que ceux-ci soient analysés.

L’étude se structure comme suit :

  • Une description détaillée du projet
  • Une évaluation environnementale du projet
  • Un examen des alternatives pouvant raisonnablement être envisagées par le demandeur
  • Les incidences du projet sur le territoire des Etats et régions voisins
  • Les réponses aux remarques du public
  • Les conclusions et recommandations

L’étude d’incidences est un outil d’orientation pour le demandeur, un outil d’aide à la décision pour les autorités et un outil d’information pour le public.

Dans le cadre du projet, l’étude se clôture courant du mois d’octobre et Elia s’engage à organiser une permanence afin de présenter les résultats et les recommandations aux riverains et ceci avant le dépôt de la demande de permis.

L’équipe projet se tient à votre disposition via le 0800 18 002 ou via riverains@elia.be.

 

Juillet 2017

Procédure d’autorisation en Wallonie

La Réunion d’Information Préalable au Public du 21 juin 2017 était l’occasion pour ELIA de présenter son avant-projet de renforcement de la liaison aérienne HT reliant les postes d’Avelgem et d’Avelin et de récolter les questions, les remarques et les suggestions des riverains présents.  

Jusqu’au 6 juillet 2017, les citoyens ont également eu la possibilité, comme le prévoit la législation wallonne, d’envoyer leurs commentaires par courrier à l’administration communale de CELLES avec copie à ELIA.

Cette période de 15 jours est aujourd’hui clôturée. ELIA a transféré, le procès-verbal de la réunion du 21 juin établi par l’autorité communale désignée ainsi que les  courriers reçus, à ARCADIS, bureau d’études indépendant agréé par la Région Wallonne, afin de réaliser l’Etude des Incidences sur l’Environnement.

Le rapport d’étude des incidences est attendu dans le courant du 4ème trimestre 2017. Il donnera les réponses aux remarques émises lors de la séance d’information. Il sera alors analysé par ELIA afin de déterminer les éventuelles actions complémentaires et adaptations de l’avant-projet présenté au public le 21 juin dernier.

D’ici là, l’équipe du projet reste à votre disposition par téléphone au numéro vert 0800 12 008 et par courriel riverains@elia.be.

Juin 2017

Réunion d’Information Préalable au Public

A l’horizon 2021, Elia prévoit le renforcement de la liaison aérienne 380 kV qui relie les postes électriques d’Avelgem et d’Avelin. L'importance de ce maillon dans le réseau électrique européen n'a cessé de croître ces dernières années. Le renforcement de la ligne est crucial pour permettre les échanges d'énergie avec nos pays voisins, garantir la sécurité d'approvisionnement et répondre aux objectifs d’intégration des énergies renouvelables fixés par la Région wallonne.

Comme la législation le prévoit, Elia a présenté l’avant-projet à la population concernée lors de la Réunion d’Information Préalable (RIP) organisée ce 21 juin à Celles. Cette réunion a été l’occasion pour Elia de collecter toutes les remarques et suggestions des citoyens présents.

Cette RIP a également officiellement lancé l’Etude d’Incidence sur l’Environnement (EIE) qui durera entre 6 et 9 mois. Cette étude est réalisée par un bureau indépendant qui dispose d’un agrément délivré par la Région wallonne. Il s’agit ici du bureau Arcadis.

A dater de ce 21 juin, la population dispose de 15 jours pour formuler ses questions et émettre ses remarques.

  • A l’Administrations communale de Celles (Rue Parfait, 14 à 7760 Celles)
  • Avec copie au demandeur : Elia Asset SA à l’attention de Christian Kerremans ; Bd de l’Empereur, 20 à 1000 Bruxelles)

L’équipe Elia reste à votre disposition. Pour toute question n’hésitez pas à nous contacter par téléphone au 0800 18 002 ou par e-mail à l’adresse riverains@elia.be.  

Lancement de la procédure de demande de permis d’urbanisme

A l’horizon 2021, Elia prévoit le renforcement de la liaison aérienne 380 kV qui relie les postes électriques d’Avelgem et d’Avelin.

Ce projet d’infrastructure est essentiel pour le réseau belge à plus d’un titre. Il est régi par la législation sur les permis d’urbanisme.

Elia entreprend donc actuellement les démarches d’introduction de demande de permis auprès de la Région wallonne.

La RIP, première présentation officielle de l’avant-projet à la population

Dans ce type de projet, la procédure administrative de demande de permis prévoit l’organisation d’une Réunion d’Information Préalable (RIP), première présentation officielle de l’avant-projet à la population.

Elia organisera cette RIP le 21 juin 2017 à 19H 30 à la salle des Fêtes, Maison de l’Entité, rue parfait, 14 à 7760 Celles.

A dater de ce 21 juin, la population disposera de 15 jours pour formuler ses questions et émettre ses remarques par écrit. Celles-ci seront ensuite prises en compte dans la réalisation de l’Etude des Incidences sur l’Environnement (EIE).

En plus de la réunion officielle et obligatoire qu’est une RIP, Elia organisera dans ces 15 jours, une permanence supplémentaire afin que les riverains puissent venir s’informer de manière moins formelle.

Celle-ci se tiendra le 22 juin 2017 de 16H à 20 H à l’Administration communale de Pecq.

Si vous êtes concernés par ce projet, nous vous invitons à nous rejoindre. Nous serons à votre entière disposition pour répondre à vos questions et prendre note de vos remarques.

 

Avelgem-Avelin Wallonie et Flandre 

La liaison aérienne 380 kV existante Mercator-Avelin traverse 25 communes sur 110 km, passant par la région flamande et la région wallonne pour continuer vers la France. A des fins administratives, ce projet d’envergure est divisé en 3 sous-projets :

  • Mercator-Horta (Flandre) : 49 km
  • Horta-Avelgem (Flandre): 40 km
  • Avelgem-Avelin (Flandre et Wallonie ) : 23 km

Cette liaison aérienne à haute tension de 380 kV est considérée comme une des colonnes vertébrales du réseau électrique belge et doit être renforcée afin de répondre aux besoins futurs du réseau de transport d’électricité.

Le projet « Avelgem-Avelin » concerne le renforcement de la liaison située, à la fois, en partie en Flandre et en partie en Wallonie.

  • Le tracé en Flandre traverse 2 communes : Avelgem et Kluisbergen.
  • Le projet en Wallonie concerne 5 communes : Mont-de-l’Enclus, , Celles, Pecq, Estaimpuis, Tournai

Le projet se situant en Région Wallonne est soumis à une procédure de demande de permis différente de celle suivie Région Flamande. De ce fait, afin d’éviter toute confusion, les informations reprises sur ce projet seront organisées selon la région concernée :

  • Avelgem-Avelin FLANDRE
  • Avelgem-Avelin WALLONIE

Utilité 

Cette liaison demande à être renforcée pour 3 raisons :

  • L’interconnexion : en renforçant la liaison aérienne Avelgem-Avelin, Elia permet d’importer et d’exporter davantage d’électricité, à partir et vers des pays voisins, dans un marché de l’électricité européen en devenir, au bénéfice de la sécurité d’approvisionnement.      
  • L’intégration des énergies renouvelables : le renforcement de l’axe Avelgem-Avelin permettra de raccorder les nouvelles unités de productions d’énergies vertes et décentralisées qui ne peuvent actuellement pas être acheminées vers les consommateurs car le réseau est saturé. L’électricité produite par les nouveaux parcs éoliens offshores pourra désormais être accueillie sur le réseau.
  • La performance du réseau : la liaison renforcée permettra de transporter plus d’électricité sur un réseau plus fiable. La technologie développée est au service d’infrastructures de plus en plus performantes.

Afin de répondre à ces 3 enjeux, Elia prévoit d’effectuer trois types de travaux :

Remplacement des conducteurs

Les conducteurs AMS classiques (aluminium-magnésium-silicium) sont remplacés par un nouveau type de conducteurs HTLS (High Temperature Low Sag). Ceux-ci sont plus performants et diminuent le bruit de grésillements.

 

Elia met la technologie au service des citoyens.

Renforcement des fondations
Les fondations sont actuellement contrôlées. Elles seront renforcées, si nécessaire, au moyen de micro pieux ou de pieux forés afin de répondre aux nouvelles normes en vigueur. Le renforcement des fondations par des pieds en béton permettront d’accroître la stabilité des pylônes.

 

Renforcement des pylônes
Le renforcement des pylônes sera réalisé en ajoutant des cornières qui seront peu perceptibles visuellement. Les cornières sont ajoutées sur la partie supérieure du pylône.

Le renforcement des pylônes sera réalisé en ajoutant quelques cornières qui seront peu perceptibles visuellement. Dans le cas d’un pylône sur la commune de Celles (le P155 N) un remplacement dans un axe de 20 à 30 m est prévu.

  

Le renforcement des pylônes sera réalisé en ajoutant quelques cornières qui seront peu perceptibles visuellement. Dans le cas d’un pylône sur la commune de Celles (le P155 N) un remplacement dans un axe de 20 à 30 m est prévu.

Avelgem-Avelin : un projet d'envergure

A l’horizon 2021, Elia prévoit le renforcement de la liaison aérienne haute tension 2x380 kV, construite dans les années 70, qui relie les postes d’Avelgem (BE) et d’Avelin (FR).

Ce projet d‘interconnexion avec la France traverse 5 communes wallonnes : Mont-de-l’Enclus, Celles, Pecq, Estaimpuis et Tournai, sur une distance de 21 km et compte 49 pylônes.

 

La liaison aérienne haute tension Mercator-Avelin, considérée comme une des colonnes vertébrales du réseau électrique belge, court sur une distance de 110 km et traverse 25 communes en passant de la Flandre vers la Wallonie, pour finalement continuer vers la France.

 

La demande de permis : un processus de dialogue

Le projet de renouvellement de la liaison aérienne Avelgem-Avelin requiert un permis d’urbanisme. Celui-ci sera introduit auprès du fonctionnaire délégué de la Région wallonne, DGO 4 Mons.

Dans le cadre de projet d’infrastructure tel que celui-ci, la réglementation en vigueur stipule qu’une demande de permis d’urbanisme doit être accompagnée d’une étude analysant l’ensemble des impacts environnementaux que pourrait avoir le projet sur le territoire concerné (Etude des Incidences sur l’Environnement).

Dans le cas du projet Avelgem-Avelin, la procédure administrative s’accompagne légalement d’une Réunion d’Information Préalable au Public ainsi que d’une enquête publique. Deux moments de rencontres entre le porteur de projet et les riverains.

La procédure de demande de permis prévoit deux moments officiels au cours desquels les citoyens peuvent donner leurs avis. Ils peuvent s’informer tout au long du projet.

  

 

Planning prévisionnel

2015 : inscription du projet au Plan de Développement Fédéral 2015-2025, approuvé par le Ministre de l’Energie

Février à mai 2017 : informations et consultations des partenaires locaux

Mai – juin 2017 : rencontres des propriétaires et/ou exploitants

21 juin 2017 : Réunion d’Information Préalable du Public (RIP) à Celles - Présentation officielle du projet. Chacun dispose de 15 jours (jusqu’au 6/7/17) à partir de la date de la RIP pour envoyer ses remarques à Elia

22 juin 2017 : échanges individuels organisés à Pecq

Mai - octobre 2017 : réalisation de l’Etude des Incidences sur l’Environnement (EIE) par le bureau d’études agréé et indépendant Arcadis

Octobre-Novembre 2017 : infomarkets pour la présentation des résultats de l’Etude d’Incidences

Fin 2017 : introduction des demandes d’autorisation à la Région wallonne et aux autorités fédérales

Janvier-février 2018 : enquête publique - la population locale prend connaissance du dossier complet de demande de permis d’urbanisme et dispose de 30 jours pour envoyer ses remarques auprès de l’administration communale.

2018-2021 : travaux

Fin 2021 : mise en service

Engagée à maintenir une communication transparente, Elia est également à votre disposition tout au long du projet via le 0800 18 002 ou l’adresse e-mail riverains@elia.be.

Des travaux planifiés

Tout au long de ses chantiers, Elia s’engage à prendre toutes les dispositions afin de limiter l’impact des travaux et préserver la quiétude des habitants ainsi que l’environnement au sens large.

Dans le cadre du projet Avelgem-Avelin, Elia envisage de réaliser les travaux en 2 étapes successives.

1ère année : renforcement des fondations et pylônes – 2018

 

  • Travaux de fondations : les travaux de forages seront réalisés les 2 premières semaines . 2 à 3 semaines seront ensuite nécessaires pour réaliser le massif de liaison en béton.
  • Travaux de renforcement de pylône : ils dépendent du type de pylône. Selon leurs caractéristiques ils nécessiteront quelques jours à quelques semaines. En fonction de la partie du pylône sur laquelle nous intervenons, une manipulation différente est nécessaire .Par exemple, une intervention sur la partie supérieure (la partie avec des conducteurs) requiert une mise hors tension d’un des deux ternes, ce qui ne peut être fait que pendant un laps de temps bien prédéfini.

 

2ème et 3ème années : remplacement des conducteurs 2019-2021

 

  • Afin de pouvoir intervenir sur les conducteurs, les ternes doivent être mis hors tension.. Le remplacement du premier terne est prévu en 2020 et le deuxième en 2021. En dehors des travaux préparatoires (mise en place des accès, installations des protections, ...), les travaux nécessitant une mise hors tension dureraient environ 3 mois
  • On peut comparer la gestion du réseau à haute tension à la gestion d'un réseau routier, avec des autoroutes, des routes plus importantes et moins importantes, et les échangeurs nécessaires. Lorsqu’une route est hors fonctionnement pour une période limitée, une autre route prend le relais afin d’assurer la sécurité d’alimentation des ménages. Ce système permet à Elia d’éviter les coupures de courant.

D’après notre agenda prévisionnel, le chantier devrait durer 3 ans. Cela ne signifie pas que votre commune sera impactée pendant 3 ans. Nous travaillons, en effet, par tronçon et Elia s’engage à développer une communication proactive avant le début des travaux en collaboration avec les communes concernées.

Investir dans l’avenir

L’un des objectifs du projet est de permettre l’intégration des énergies renouvelables.

En effet, nous sommes actuellement dans une phase importante de changement, liée à l’évolution irrémédiable du paysage énergétique. Les impositions européennes en matière de production d’énergies renouvelables (20% minimum des besoins du pays à l’horizon 2020) sont ambitieuses. Elles vont accélérer les changements dans nos modes de productions et leur décentralisation.

Le réseau belge doit être renforcé et adapté à cette réalité en devenir. L’électricité n’étant plus uniquement générée par un acteur central, mais par de multiples producteurs, implantés aux endroits où le soleil est présent et où le vent souffle, nous devons être capable d’en assurer le transport vers toutes les régions, comme nous le faisons aujourd’hui.

C’est pourquoi Elia envisage de renforcer la liaison actuelle 2x380 kV.

La biodiversité : une opportunité

Elia fait régulièrement appel à des partenaires extérieurs afin d’étudier les opportunités de développement de la biodiversité dans les zones traversées par ses infrastructures.

L’objectif est de mettre en place des projets, parfois innovants, qui favorisent le maillage écologique et améliorent l’habitat en faveur de la faune et de la flore.

C’est ainsi que plusieurs projets sont aujourd’hui à l’étude :

  • Aménagement des pieds de pylônes afin d’accueillir les habitats des espèces végétales et animales
  • Transformation des emprises forestières des tracés de liaisons à haute tension en corridors écologiques
  • Balisages avifaunes : les balises avifaunes sont des spirales installées sur les conducteurs afin de signaler aux oiseaux la présence des câbles et ainsi éviter des collisions
  • Densification du maillage écologique (plantations de haies, arbres, …)
  • Installation de nichoirs sur les pieds de pylônes

Elia souhaiterait inscrire le projet Avelgem-Avelin dans cette démarche de développement de la biodiversité locale.

 

Una communication proactive

La communication est une des priorités d’Elia, au même titre que le respect de l’environnement et la sécurité d’alimentation électrique de la région.

Elia souhaite développer une communication transparente et proactive dans tous les projets qu’elle entreprend. La société se tient à la disposition de tout citoyen afin de répondre aux préoccupations et aux questions tout au long du processus, de la Réunion d’Information préalable du Public (RIP) à la finalisation des travaux et la mise en service des liaisons.

Una équipe à votre disposition

N’hésitez pas à nous contacter car nous avons la ferme volonté de travailler en toute transparence, tant avec les autorités communales qu’avec les riverains !

  • Numéro gratuit : 0800 18 002
  • E-mail : riverains@elia.be
  • Courrier : Elia, Service communication, Boulevard de l’Empereur, 20 à 1000 Bruxelles