Bruxelles


Juin 2018

Travaux de renouvellement du réseau à Schaerbeek

Des travaux de renouvellement du réseau doivent être menés à Schaerbeek, dans la zone « rue du Noyer – place de Jamblinne de Meux – avenue Plasky – avenue du Diamant ».

Afin de libérer entièrement la zone pour le 1er septembre 2018, ces travaux démarreront le 18 juin.

La première phase du chantier aura lieu entre le 18 juin et le 6 juillet et consistera en :

  • Une fermeture de la place de Jamblinne de Meux du côté de la rue Rasson, entre l’avenue Plasky et la rue du Noyer, du 18 juin au 6 juillet.
  • Une mise à sens unique de la rue du Noyer (dans le sens Chasseurs Ardennais vers de Jamblinne de Meux) entre le 18 juin et le 27 juin.
  • Une mise à sens unique de la rue du Diamant entre le square Plasky et la rue de l’Opale, entre le 18 juin et le 6 juillet.

La déviation principale, autour de la zone « Noyer – de Jamblinne de Meux », est illustrée dans le schéma ci-dessous.

Nous vous remercions pour votre compréhension et nous tenons à votre disposition pour tout complément d’information à l’adresse riverains-bxl@elia.be.

Février 2018 

Accélération avant le début des travaux de rénovation du tunnel Léopold II

Dans le contexte des travaux de la Commission de coordination des chantiers, il a été demandé aux différents impétrants, dont Elia, d’accélérer la réalisation de plusieurs chantiers situé dans la zone d’influence du tunnel Léopold II. Ceci afin d’éviter autant que possible la juxtaposition de chantiers impactant significativement la mobilité, le démarrage de la réfection du tunnel étant actuellement planifié début mai.

Elia a par conséquent entamé - ou entamera sous peu - des travaux de renouvellement du réseau entre l’avenue de l’Heliport et Sainctelette, sur les Quais des Charbonnages et du Hainaut, dans la zone Simonis et sur l’avenue des Gloires Nationales.

Mai 2017 

Signature du protocole de bonnes pratiques 150kV

Depuis le mois de mai 2017, un « protocole obligatoire relatif à la pose de nouveaux câbles haute tension en Région bruxelloise » définit une série de bonnes pratiques, dorénavant d’application en Région bruxelloise pour la pose des câbles 150kV. Compte tenu des différentes préoccupations sociétales à concilier (sécurité d'approvisionnement, maitrise des investissements, impact sur la mobilité et l'environnement, etc.), ce protocole garantit en particulier le respect de distances de poses minimales par rapport aux habitations, et engage Elia à démontrer ses efforts auprès de l’administration régionale quant au respect de distances de pose « à privilégier ».

Depuis la mise en œuvre du protocole, Elia est parvenue à définir des tracés qui devraient permettre de respecter non seulement les distances minimales mais aussi les distances à privilégier pour tous les projets à réaliser.

Le projet

Context

Le renouvellement du réseau bruxellois est un des nombreux projets inscrits dans le plan de développement fédéral.

C’est à Elia que les autorités belges et régionales ont confié la mission de proposer et ensuite de mettre en œuvre les investissements les plus pertinents en vue d’assurer l’adaptation du réseau électrique à haute tension face aux évolutions du marché de l’énergie. L’objectif est de continuer à assurer la fiabilité du réseau, son efficacité économique et le caractère durable des solutions retenues.

Chaque projet mené par Elia est préalablement approuvé par les autorités dans un Plan fédéral et/ou plusieurs plans régionaux. Elia travaille également en étroite collaboration avec les gestionnaires du réseau de distribution.

Le réseau bruxellois

Le renouvellement du réseau bruxellois répond à 3 objectifs principaux :
  1. Assurer le remplacement des infrastructures arrivant en fin de vie.
  2. Mettre hors service des liaisons câbles de type « huile fluide », représentant un risque environnemental en termes de pollution des sols.
  3. Assurer la sécurité et la fiabilité de l’alimentation électrique de la région, tout en s’adaptant à l’évolution des centres de gravité de la consommation (actuels et potentiels) et à la localisation des lieux de production.

Phase 1 : Bruxelles Est

La première phase du renouvellement du réseau concerne l’Est de la Région Bruxelles-Capitale. Elle consiste en une restructuration des liaisons 150 kV situées entre les postes de Schaerbeek, de Woluwe-Saint-Lambert et d’Ixelles.

La liaison actuelle située entre Schaerbeek et Ixelles ne présentant plus actuellement toutes les garanties nécessaires en termes de fiabilité et représentant un risque environnemental, au terme de cette phase, elle sera complètement mise hors service.

En remplacement, Elia crée 3 nouvelles liaisons souterraines de 150 KV :

  1. Une liaison entre les postes électriques de Woluwe-Saint-Lambert et de Charles Quint (rue Charles-Quint à Bruxelles). Cette liaison est actuellement en cours de finalisation. Elle traverse les communes de Bruxelles, de Woluwe-Saint-Lambert et de Schaerbeek.
  2. Une liaison entre les postes électriques de Schaerbeek et de Charles Quint. Cette liaison est terminée depuis août 2015. Elle traverse les communes de Bruxelles et de Schaerbeek.
  3. Une liaison entre les postes électriques de Charles-Quint et de Pacheco. Cette liaison sera finalisée pour le début de l’année 2019. Elle traverse les communes de Bruxelles et de Saint-Josse-ten-Noode.

Phase 2 : Bruxelles Ouest

La deuxième phase concerne l’Ouest de la Région Bruxelles-Capitale. Elle consiste en un renouvellement et une restructuration des liaisons situées entre les postes de Berchem-Sainte-Agathe, de Molenbeek-Saint-Jean, d’Héliport, et de Bruegel (Dilbeek, en région flamande).

Comme sur l’est de Bruxelles, le renouvellement du réseau sur Bruxelles-Ouest a été pensé de manière à diminuer très sensiblement (de l’ordre de 20%) la longueur totale de câbles sur le territoire bruxellois, les 4 liaisons concernées permettant le non renouvellement d’une longueur bien supérieure de câbles existants.
Les liaisons à mettre en œuvre d’ici 2020 sont :

  1. Bruegel (à Dilbeek, en Région flamande) à Heliport, en empruntant le territoire des communes de Bruxelles, Molenbeek, Koekelberg et Ganshoren
  2. Bruegel (à Dilbeek, en Région flamande) à Berchem-Ste-Agathe (commune de Berchem-Ste-Agathe)
  3. Berchem-Ste-Agathe à Molenbeek (sur le territoire des communes de Berchem-Ste-Agathe et Molenbeek)
  4. Molenbeek à Heliport (sur le territoire des communes de Molenbeek et Bruxelles)

 

Planning

En Région Bruxelles-Capitale, Elia est soumise à :

  • la nouvelle Ordonnance du Gouvernement régional du 3 juillet 2008, relative aux chantiers en voirie.
  • l’arrêté du Gouvernement régional du 11 juillet 2013, relatif à l’exécution des chantiers en voiries.

Ces législations imposent une coordination plus poussée entre les Sociétés d’utilité publiques qui placent une infrastructure en sous-sol. Elles visent à limiter l’ouverture des rues, de façon à réduire les nuisances liées aux chantiers.

D’autre part, avant la réalisation de travaux, plusieurs autorités sont en charge d’attribuer différents permis, chacune selon ses propres responsabilités (SPF Economie, Région, Commune) et en amont de chaque projet, une concertation relative au choix du tracé est toujours engagée avec les autorités responsables de la voirie, compte tenu des préoccupations sociétales à concilier (sécurité d'approvisionnement, maitrise des investissements, impact sur la mobilité et l'environnement, etc.).

Depuis le mois de mai 2017, un protocole spécifique, relatif à la pose de câbles 150kV en voirie, a également été conclu avec la Région bruxelloise.  

Plan fédéral
(ou régional)

  • Définit les liaisons à réaliser d’un point à un autre, la date de mise en service, le budget estimé
Lancement
du projet
(Elia et
gestionnaires
de voiries)
  • Analyse des impétrants en sous-sol
  • Analyse détaillée du tracé (relevés topo, réalisation de sondages si nécessaire)
  • Analyse de la conformité du tracé avec les objectifs du protocole régional (adaptation si nécessaire)
  • Inscription du tracé dans la programmation OSIRIS
  • Présentation du tracé lors des cessions de programmation des chantiers (Communes et Région)
Permission
de Voirie
(SPF)
  • Introduction d’un dossier complet
  • Consultations diverses par le SPF ( 42 jours pour remise des avis)
  • Arrêté royal (reprenant l'avis du SPF ainsi que a liste des rues concernées, par commune)
Commission
de Coordination
Chantier
  • Planification des travaux et détail des phases de pose de la liaison
  • Lancement des demandes en OSIRIS
  • Passage en Commission (CCC)
  • Transmission des décisions à Elia et aux gestionnaires de voiries (via OSIRIS)
Gestionnaire
de Voiries
  • Contact avec le GV pour application des règlements particuliers
  • Mise en œuvre des différents éléments pratiques liés au chantier (occupation de la voirie, mobilité, sécurité)
  • Exécution du chantier tronçon par tronçon

Travaux

La pose de la liaison en sous-sol

La pose d’une liaison souterraine en milieu urbain impose une organisation particulière. Afin de garantir le maintien de conditions de mobilité supportables, le travail s’organise le plus souvent par tronçons d’environ 450 mètres et de façon non linéaire. Il n’est en effet pas envisageable d’entamer un immense chantier de plusieurs kilomètres en une seule phase, au risque d’entraver la circulation de manière trop marquée. Parfois, même l’ouverture de 400 mètres de voirie s’avère trop importante, et impose la pose de tubes, dans lesquels les câbles sont installés ultérieurement.

Dans un cas comme dans l’autre, ces contraintes expliquent la nécessité, une fois les câbles ou gaines placés, de rouvrir ponctuellement la voirie pour placer des « puits de jonctions » permettant de relier entre eux les différents tronçons.

Les 3 câbles composant la liaison sont - sauf exception - installés en trèfles, jointifs ou sous tubes.

Pose en trèfles jointifs

Pose sous tube

Environnement

Elia se préoccupe de l’impact environnemental de ses travaux sous plusieurs angles.

En pensant le renouvellement du réseau de manière à minimiser la quantité de câbles placés dans le sous-sol, nous nous assurons de diminuer l’impact de nos travaux sur le bien-être des bruxellois et de réduire drastiquement notre utilisation de matières premières. Notre participation active au processus de coordination des chantiers à Bruxelles participe au même objectif ; la Région subit actuellement une vague d’investissements nécessaires mais peu agréable pour les riverains et usagers des voiries, mais des efforts importants sont entrepris pour rationaliser le phasage de ces travaux.

Quant à la question des champs magnétiques, Elia ne se contente pas de respecter très largement toutes les normes ou recommandations en vigueur, mais applique le principe de précaution de manière très stricte, comme en témoigne le protocole signé avec la Région bruxelloise pour la pose de câbles 150kV

Contact 

L’équipe du projet se tient à votre disposition pour répondre à vos questions par téléphone au numéro gratuit 0800 18 002 ou par e-mail : riverains-bxl@elia.be.