Ciply - Pâturages


Août 2017 

Elia commence le démontage de la ligne haute tension entre Ciply et Pâturages

Le remplacement de la ligne reste indispensable.

Le projet de nouvelle liaison souterraine 150 kV entre Ciply et Pâturages est aujourd’hui temporairement à l’arrêt suite à la non délivrance du permis d’urbanisme.

Elia maintient que le remplacement de la liaison aérienne 70kV actuelle entre Ciply et Pâturages est indispensable pour assurer à moyen terme la sécurité d'alimentation de la région et soutenir son développement économique.

Différentes possibilités de mise en œuvre de cette nouvelle liaison sont actuellement à l’étude. Elia reviendra vers les communes afin de définir ensemble la meilleure approche afin de relancer le projet.

Cependant, comme la liaison aérienne actuelle, devenue vétuste, pourrait entrainer des risques au niveau de la sécurité, Elia a décidé d'en commencer le démontage sans attendre la mise en service de la nouvelle liaison. Des travaux de fiabilisation seront exécutés en août et septembre, en attendant le démontage complet qui commencera au premier semestre 2018 après obtention des permis.

Malgré le démontage de la ligne 70kV, la sécurité d'alimentation de la zone pourra être assurée à court terme. Elle s’appuiera sur une étroite collaboration entre Elia et le gestionnaire du réseau de distribution (ORES) qui, de son côté, procède actuellement à des travaux de consolidation de son réseau de distribution dans la région.

Octobre 2016

Le 28 mars 2016, le fonctionnaire délégué de la Région wallonne a refusé le permis d’urbanisme sollicité par Elia pour la construction d’une nouvelle liaison souterraine entre les postes de Ciply et de Pâturages. Il estimait notamment que les inquiétudes de certains riverains n’avaient pas reçu de réponse claire.

La direction d’Elia a désormais la volonté de pratiquer une communication transparente et systématique envers les riverains de nos projets.

Le projet de liaison électrique Ciply-Pâturages est prioritaire afin d’assurer la sécurité d’alimentation électrique et des personnes dans la région.

Des séances d’information seront organisées dans la majorité des communes concernées dans les jours et semaines à venir. Les riverains pourront y découvrir les différentes facettes du projet et rencontrer des représentants d’Elia, mais aussi un académicien indépendant de l’Université de Liège, expert en champs électromagnétiques. La première séance d’information a eu lieu le jeudi 13 octobre 2016, de 17h à 20h au complexe sportif, Sentier de Lierne à Colfontaine.

Nous espérons que ces rencontres pourront apporter des réponses à vos questions.

Novembre 2015

Le 19 octobre 2015, Elia a introduit sa demande de permis d’urbanisme pour la mise en place d’une liaison haute tension souterraine de 150 kV entre les postes électriques de Ciply et de Pâturages.

La procédure administrative à suivre dans le cadre d’une telle demande est très règlementée. Elle ne devrait aboutir qu’au début du second trimestre 2016. Une enquête publique est organisée depuis le 4 janvier 2015 dans chaque commune concernée par le projet (Mons, Frameries, Colfontaine et Quévy). Durant un mois, la population locale pourra prendre connaissance du dossier complet de demande de permis d’urbanisme.

Le projet faisant l’objet de la demande de permis d’urbanisme a été élaboré à la suite à de nombreux échanges avec les autorités communales et la population locale. Il prend en compte également les recommandations émises par SGS, le bureau d’études en charge de la réalisation de l’Etude des Incidences sur l’Environnement.

Concrètement, malgré les inconvénients économiques et techniques liés à la pose d’une liaison souterraine, l’analyse de la situation spécifique locale a permis d’opter pour le remplacement de la liaison aérienne actuelle par une liaison souterraine.

Utilité

Ce projet consiste à remplacer l’actuelle liaison aérienne 70kV entre les postes de Ciply et de Pâturages par une liaison souterraine utilisée au départ en 70kV, puis à terme à 150kV

Il poursuit trois objectifs :

  1. Remplacer la liaison actuelle (70kV) construite en 1932 qui présente des signes d’usure et nécessite des interventions à moyen terme
  2. Soutenir le développement économique de la région
  3. Répondre à la demande croissante liée à l’intégration de nouvelles unités de production d’électricité décentralisées de la région

En concertation avec les autorités fédérales, Elia a fait de ce projet une priorité. Une liaison plus moderne et d’un gabarit équivalent à celui du réseau local (150kV) est en effet indispensable pour le bon fonctionnement futur du réseau et la sécurité d’alimentation de la région.

Le tracé

 

Remplacement de la liaison électrique aérienne actuelle par une liaison souterraine

A l’issue des différentes études réalisées par Elia et compte tenu de l’Etude des Incidences sur l’Environnement réalisée par la société SGS Belgium, Elia a opté pour la construction d’une liaison souterraine 150 kV qui relierait, à terme, les postes électriques de Ciply et de Pâturages.

Le tracé envisagé a été élaboré par Elia sur base d’une analyse topographique ainsi que des avis des administrations et des riverains impactés.

Le tracé :

  • Respecte les prescriptions du SDER (Schéma de Développement de l’Espace Régional);
  • Est en accord avec les contraintes techniques ;
  • Limite les distances parcourues en zone d’habitat ;
  • Prend en compte les recommandations émises par SGS, le bureau d’étude indépendant en charge de l’Etude des Incidences ;
  • A un impact limité sur la mobilité et l’environnement.

Moyennant l’obtention du permis d’urbanisme, cette liaison d’une longueur de 13 km, traverserait les Communes de Mons, Frameries, Quévy et Colfontaine. La liaison souterraine serait principalement installée en voirie, conformément aux recommandations émises en Région wallonne. Elle serait constituée de 3 conducteurs et d’un câble de fibre optique, placés dans une tranchée sécurisée, à une profondeur d’environ 125 cm. Les voiries seront ensuite remises en état.

La liaison aérienne devra quant à elle être démontée, soit 65 pylônes, répartis sur 8 km, ainsi que les conducteurs et les chaines d’armement situés entre les postes de Ciply et de Pâturages. Par ailleurs, la partie supérieure des fondations des pylônes sera arasée.

Dans un premier temps (4 à 7 ans), cette ligne ne serait exploitée qu’en 70 kV.

Ce qui change dans votre commune

 

 

Procédures administratives

  • 2013 : Elia lance une procédure de demande de permis d’urbanisme pour la rénovation et le renforcement de la liaison aérienne actuelle. Lors de la Réunion d’Information préalable du Public tenue en juin à Frameries, une alternative soutenue par les autorités communales émerge pour la pose d’une liaison souterraine
  • 2014 : Elia lance une nouvelle procédure de demande de permis d’urbanisme relative à la pose d’une liaison souterraine
  • 5 février 2015 : Réunion d’Information préalable du Public
  • Février – septembre 2015 : Réalisations d’une Etude des Incidences sur l’Environnement par SGS Belgium, bureau agréé indépendant
  • Octobre 2015 : Introduction de la demande de permis
  • Janvier 2016 : Enquêtes publiques dans les communes concernées
  • Mars 2016 : le permis est refusé par le Fonctionnaire délégué. Elia introduit un recours auprès du Ministre.

 

Déroulement du chantier

Le calendrier exact du chantier et le début de la période d’exploitation dépendront de la date de l’octroi du permis d’urbanisme.
Néanmoins, le chantier devrait se dérouler comme suit :

Mise en place de la liaison souterraine

Le chantier lié à la mise en place de la liaison souterraine est réalisé par tronçon de 600 à 850 m de long. Chaque tronçon nécessite maximum six semaines de travaux :

  • Ouverture d’une tranchée de 1m de large et 1,45m de profondeur
  • Pose de trois câbles entourés d’une gaine protectrice
  • Remblayage de la tranchée
  • Reconstruction à l’identique des infrastructures existantes

  

Dans certains cas, des forages dirigés sont réalisés (sous carrefours ou axes routiers importants, ou voies de chemin de fer) à la place des tranchées ouvertes.

Tous les 600 à 850 m des jonctions entre les tronçons de câbles sont requises. L’emprise de la fouille est plus importante à ce niveau (jusqu’à 3 m).

Enfin, la réfection et la remise en état des lieux se fait de sorte à remettre l’ensemble des zones concernées en l’état initial.

Adaptation des postes électriques

De légères adaptations techniques seront apportées aux postes électriques de Ciply et de Pâturages afin qu’ils puissent être raccordés à la liaison souterraine 150kV. Des terminaux câbles et des parafoudres seront notamment installés.

Le démontage de la ligne aérienne

Endéans les 5 ans suivant l’octroi du permis d’urbanisme, la liaison aérienne sera démontée. Les pylônes, conducteurs, chaines d’armement seront démontés et la partie supérieure des fondations des pylônes sera arasée.

Incidences du chantier et mesures mises en œuvre

Les principales incidences du projet concernent la phase chantier et risquent d’impacter les riverains directement concernés (Ciply, Bougnies, Sars la Bruyère, Colfontaine).

Elia mettra tout en œuvre pour limiter ces nuisances et assurer la sécurité des riverains et des équipes autour des chantiers. Ces incidences seront de deux ordres :

Contraintes de mobilité (accès aux habitations temporairement perturbés, passage de camions)

Nuisances sonores causés par les machines

Limitation du bruit lié au chantier

Les travaux bruyants seront réalisés durant les heures « ouvrables » uniquement, sauf accord avec les administrations concernées qui souhaiteraient ponctuellement réduire les impacts sur la mobilité.

Les véhicules de chantier ne laisseront tourner leur moteur que lorsque cela s’avèrera nécessaire.

Sécurité du chantier

Durant toute la durée des travaux, les zones de travail seront clairement délimitées. De plus, un coordinateur sécurité-chantier veillera au bon déroulement du chantier.

Des réunions de chantier seront aussi réalisées avec les entrepreneurs pour assurer la communication des points à respecter (itinéraire, tri des déchets…)

Mobilité

Si les travaux nécessitent une immobilisation temporaire des voiries, des déviations et des signalisations adéquates seront prévues en concertation avec la zone de police.

Des panneaux de chantier seront installés en concertation avec la police locale et reprendront les informations nécessaires aux populations (notamment les dates de début et de fin de chantier).

Des informations type toute-boîte seront distribuées une quinzaine de jours avant l’ouverture effective du chantier.

Dans le cadre du démantèlement de la ligne existante, des portiques de protection seront placés lors de la phase de tirage des câbles électriques afin de protéger les infrastructures situées sur le tracé (voiries et habitations).

Le numéro gratuit et la mailbox d’Elia sont à votre disposition tout au long du projet : 0800 18 002 ; riverains@elia.be

Incidences du tracé sur l’environnement

Avant l’introduction de la demande de permis d’urbanisme, une Etude des Incidences sur l’Environnement a été confiée à SGS Belgium, bureau agréé indépendant.

L’objectif d’une telle étude est d’analyser, d’une façon indépendante et scientifique, les différents aspects liés à l’avant-projet présenté par le demandeur. Certaines recommandations sont ensuite émises, qui permettent d’améliorer le projet et/ou d’aider l’autorité compétente dans la prise de décision.

Dans le cadre de l’Etude des Incidence sur l’Environnement (EIE), une Réunion d’Information préalable du Public, prévue par la loi, a été organisée le 5 février 2015. Cette réunion a été suivie de plusieurs contacts avec les autorités et la population locale. Ces différentes rencontres ont permis de recueillir de nombreuses remarques et suggestions qui ont toutes été prises en compte par SGS Belgium.

L’auteur de l’étude a envisagé l’avant-projet sous différents aspects, tels que l’impact sur la population locale, le paysage, le bruit, la faune, la végétation… Il a également comparé différentes alternatives, dont celles suggérées par les riverains et les administrations communales concernées.

Principales conclusions de l’Etude des Incidences sur l’Environnement

Au vu de l’analyse des impacts environnementaux des différentes alternatives envisagées, et des contraintes techniques et administratives, le tracé proposé semble tout à fait acceptable. Il respecte les prescriptions d’usage et a un impact très limité sur le milieu biologique.

De l’évaluation des champs magnétiques attendus pour la liaison en projet réalisée par Elia et validée par l’ISSeP, il ressort que ceux-ci respecteront strictement les recommandations en vigueur.

Le démantèlement de la ligne aérienne présente de nombreux avantages à long terme, à savoir la disparition des impacts qu’à cette ligne sur l’air, le bruit (effet couronne) et le paysage.

Des recommandations ont été faites par l’auteur de l’EIE, en matière de réduction des impacts liés aux travaux, et ont été prises en compte par Elia dans son projet.

La communication est une des priorités d’Elia, au même titre que le respect de l’environnement et la sécurité d’alimentation électrique de la région.

Nous veillerons donc à vous informer régulièrement et à répondre à vos interrogations. N’hésitez pas à nous contacter car nous avons la ferme volonté de travailler en toute transparence, tant avec les autorités communales qu’avec les riverains !

Numéro gratuit : 0800 18 002
e-mail : riverains@elia.be