Ventilus


Janvier 2019

Grâce au projet Ventilus, nous raccordons l'énergie éolienne produite en mer du Nord à une nouvelle autoroute électrique en Flandre occidentale. Via des liaisons avec d'autres projets réseau, la Ventilus forme un réseau électrique robuste qui permet le transport d’énergie durable. Cela constitue un pas important vers une société pauvre en CO2. Ce projet s’inscrit dans un développement de réseau plus large, prévu entre 2020 et 2030.

Une part importe du mix énergétique belge (production, importation) proviendra à l’avenir de la mer du Nord. Elia réalise le projet Ventilus pour acheminer cette « électricité marine » jusqu'aux centres de consommation situés sur la terre ferme. Les nouvelles installations de production en Flandre occidentale pourront également être raccordées au réseau électrique grâce à la création de la Ventilus. Grâce au maillage de cette liaison avec l'axe Stevin, ce projet contribue à une fiabilité accrue du réseau dans la région et en Belgique. Enfin, la Ventilus permet la réalisation d’une deuxième liaison sous-marine avec le Royaume-Uni.

Elia réalise actuellement les premières études pour ce projet (lieux d'atterrage éventuels, technologie la plus courante...). Dès que ces études seront terminées, une note de départ sera lancée publiquement. Une vaste phase de notification, à laquelle les citoyens, les entreprises, les administrations locales et des organisations de la société civile peuvent participer, commencera ensuite. Les remarques et suggestions seront prises en compte. Elia souhaite en effet adopter une approche participative pour ce projet.

Un plan d'aménagement du territoire avec un plan MER intégré (évaluation des incidences environnementales) sera réalisé pour ce projet. Le but est d’obtenir les autorisations pour ce projet d’ici fin 2024 et que les infrastructures soient terminées d’ici fin 2027. La prochaine phase d’énergie éolienne offshore pourra ainsi être pleinement exploitée.

Le projet

Grâce au projet Ventilus, nous raccordons l'énergie éolienne produite en mer du Nord à une nouvelle autoroute électrique en Flandre occidentale. Via des liaisons avec d'autres projets réseau, la Ventilus forme un réseau électrique robuste qui permet le transport d’énergie durable. Cela constitue un pas important vers une société pauvre en CO2. Ce projet s’inscrit dans un développement de réseau plus large, prévu entre 2020 et 2030.

Une part importe du mix énergétique belge (production, importation) proviendra à l’avenir de la mer du Nord. Elia réalise le projet Ventilus pour acheminer cette « électricité marine » jusqu'aux centres de consommation situés sur la terre ferme. Les nouvelles installations de production en Flandre occidentale pourront également être raccordées au réseau électrique grâce à la création de la Ventilus. Grâce au maillage de cette liaison avec l'axe Stevin, ce projet contribue à une fiabilité accrue du réseau dans la région et en Belgique. Enfin, la Ventilus permet la réalisation d’une deuxième liaison sous-marine avec le Royaume-Uni.

Elia réalise actuellement les premières études pour ce projet (lieux d'atterrage éventuels, technologie la plus courante...). Dès que ces études seront terminées, une note de départ sera lancée publiquement. Une vaste phase de notification, à laquelle les citoyens, les entreprises, les administrations locales et des organisations de la société civile peuvent participer, commencera ensuite. Les remarques et suggestions seront prises en compte. Elia souhaite en effet adopter une approche participative pour ce projet.

Un plan d'aménagement du territoire avec un plan MER intégré (évaluation des incidences environnementales) sera réalisé pour ce projet. Le but est d’obtenir les autorisations pour ce projet d’ici fin 2024 et que les infrastructures soient terminées d’ici fin 2027. La prochaine phase d’énergie éolienne offshore pourra ainsi être pleinement exploitée.