aFRR - automatic Frequency Restoration Reserve - Former R2

 

Projet Pilote : R2 Non CIPU - 2016-2017

Elia a réalisé en 2017 un projet pilote « R2 non-CIPU » avec Actility, EDF Luminus et Next Kraftwerke. L'objectif de ce projet pilote était de déterminer si les sources de flexibilité décentralisées et de volume réduit ainsi que la gestion de la demande étaient capables de fournir de l’“automatic Frequency Restoration Reserves” (aFRR).

Le 3 juin 2016, Elia a organisé un atelier au cours duquel les objectifs et l’organisation du projet ont été présentés aux stakeholders intéressés.

Pour en savoir plus, merci de consulter la documentation sur l'atelier R2 non-CIPU à l'adresse suivante:

Une description et les conclusions du projet pilote sont présentés dans le rapport ci-dessous. Le rapport inclut également les résultats d'une évaluation des implications du transfert d'énergie.

Sur la base des résultats du projet pilote, Elia estime qu'il est souhaitable que le marché de l'aFRR soit ouvert à la flexibilité non-CIPU. Par conséquent, Elia développera une nouvelle note de design pour l’aFRR comprenant une évaluation technique et économique de la mise en œuvre du transfert d'énergie. La proposition de design sera présentée pour consultation aux stakeholders dans le courant de l'année 2018.

 

Projet pilote : participation des parcs éoliens dans la fourniture de la réserve secondaire à la baisse - 2015

La production photovoltaïque et éolienne intermittente, en pleine expansion, représente un défi pour garder la consommation et la production d'énergie toujours en équilibre sur le réseau électrique. Dans le futur, on s’attend à une diminution de la production des unités conventionnelles lors des périodes de forte production des sources d’énergie renouvelable. Or ces unités conventionnelles sont actuellement les fournisseurs principaux des services d’équilibre (« balancing ») au gestionnaire de réseau de transport. Ainsi une diversification des sources de balancing s’impose.

Dans ce contexte, ce projet pilote explore la capacité technique des parcs éoliens à fournir de la réserve secondaire à la baisse (automatic Frequency Restoration Reserves) au réseau dans le but de faciliter l’intégration croissante des énergies renouvelables dans le réseau dans le cadre de la réalisation des objectifs climatiques et énergétiques européens fixés pour 2020.

Les résultats de ce projet pilote sont très prometteurs en ce qui concerne la future participation des parcs éoliens au marché des réserves secondaires en Belgique. Ils montrent la capacité technique d'un parc éolien à modifier rapidement sa production, et ce avec une précision relativement élevée. Le projet pilote a permis d’identifier quelques aspects techniques et de marché qui doivent faire l'objet d'un examen approfondi en vue de faciliter à l'avenir la participation commerciale des parcs éoliens au marché des réserves secondaires.

Dans le cadre de ce projet, les éoliennes Enercon du parc éolien de WindVision à Estinnes ont techniquement contribué, pendant une période d’environ deux mois, à la fourniture de réserve secondaire au réseau belge. Pour ce faire, elles ont modifié continuellement leur production de puissance active en fonction d’une consigne envoyée par Elia. Eneco, le responsable d'équilibre du parc, a fourni à Elia les nominations pour la capacité de réglage secondaire disponible sur le parc. Le projet a été conçu de telle sorte à ce qu'il n'y ait pas d'interférences avec le marché du balancing.

Consulter le rapport complet et un résumé (en anglais).