Restaurations des slikkes et des schorres

Restauration terminée des slikkes et des schorres

Pour la réalisation du projet Brabo II, Elia a construit des pylônes à haute tension de 192 mètres de haut dans le port d’Anvers, sur les deux rives de l’Escaut. Ces pylônes étaient nécessaires pour franchir le fleuve avec des câbles électriques sans entraver le trafic maritime. Entretemps, l’environnement naturel des pylônes a été entièrement restauré. En effet, les slikkes et les schorres le long de l’Escaut forment un biotope essentiel en Europe. 

  • Les slikkes : plus que de la simple boue

L’Escaut est un fleuve à marée qui sort régulièrement de son lit. Le rythme du flux et reflux résulte en un mélange d’eau, de sable et de vase, ce qui entraîne une richesse naturelle sur les rives de l’Escaut. Les slikkes sont les parties de la rive inondées chaque jour. Chaque fois que l’eau monte, le fleuve dépose une fine couche de vase. Cette boue grouille de vers, de crabes et de petits crustacés. Leur présence attire des oies, des canards et des limicoles.

  • Les schorres : la mangrove de l’Escaut

Certaines parties de la rive ne sont pas inondées chaque jour mais uniquement pendant les grandes marées (marée haute). Selon l’emplacement, des plantes qui supportent bien une inondation temporaire y poussent. Par exemple des herbes qui résistent au sel. Parfois, les schorres se composent d’un paysage de broussailles, de roselières et de forêts riveraines à bois tendre. L'action des marées forme des chenaux abrupts et profonds. La rive de l’Escaut y ressemble fortement à des mangroves tropicales : des forêts épaisses et impénétrables dans l’eau. Il s’agit de biotopes uniques en Europe

  • Restauration des slikkes et des schorres

Elia a entièrement restauré les rives de l’Escaut à proximité de ses pylônes à haute tension construits pour le projet Brabo. Dans une zone voisine du projet, l'équivalent d’environ 110 camions remplis de terre a été enlevé. Au total, 11 000 m³ de terre ont été retirés pour permettre à cette partie des rives gauche et droite d’être inondée régulièrement de manière naturelle. Ainsi les slikkes et les schorres pourront pleinement se développer comme avant, avec l'aide nécessaire de l'Escaut. La digue a été remise en l’état pour protéger le port contre d'éventuelles inondations (plan Sigma).

Plus d’infos ?

Vous voulez plus de détails sur les slikkes et les schorres ? Lisez la brochure de l’agence Natuur en Bos qui a servi de base à cette news. (en néérlandais)





Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site ou en cliquant sur « J’accepte », vous indiquez avoir lu et approuvé notre politique en matière de cookies. Plus d’informations sur les cookies