Glossaire

Retrouvez dans ce glossaire des explications courtes et synthétiques quant aux principaux termes techniques et administratifs relatifs aux projets d’infrastructure.

  • Balisage avifaune
    Les balises avifaunes ont été conçues pour signaler les lignes aériennes aux oiseaux et ainsi éviter les collisions. Elles sont donc utilisées principalement à proximité des couloirs de migration et des zones protégées.

  • Câble de garde

    Le câble de garde est le câble le plus haut qui sert à attirer la foudre et à l’évacuer vers la terre via le pylône à haute tension. Il peut également avoir d’autres fonctions :

    • Évacuer une partie du courant en cas de défaut
    • Transmettre des données entre les postes grâces aux fibres de télétransmission
  • Champ électromagnétique
    Un champ électromagnétique se caractérise notamment par la fréquence et la longueur d'onde du rayonnement engendré par la propagation de ce champ. La fréquence et la longueur d'onde d'un rayonnement électromagnétique sont inversement proportionnelles : plus la fréquence est élevée, plus la longueur d'onde est courte.
  • Courant alternatif (AC)

    Le courant alternatif est un courant électrique périodique qui change de sens deux fois par période et qui transporte des quantités d'électricité alternativement égales dans un sens et dans l'autre. Le courant et la tension effectuent ainsi 50 alternances par seconde (50 hertz).

  • Courant continu (DC)
    Contrairement au courant alternatif, le courant circule en continu dans une seule direction donnée. Le courant électrique est, par exemple, utilisé pour les appareils fonctionnant sur piles.
  • Enquête publique
    Lors d’une demande de permis pour un projet, celui-ci est ensuite soumis à enquête publique. Les citoyens peuvent ainsi consulter le dossier complet de demande de permis d’urbanisme et disposent de 30 jours pour entrer leurs remarques auprès de leur administration communale.
  • Étude des incidences sur l'environnement (EIE)
    L’Étude des incidences environnementales est une étude réalisée avant une demande de permis. Elle permet d’estimer les effets probables du projet sur l’environnement, de justifier l’alternative retenue et de préciser les mesures envisagées en vue de supprimer, réduire ou compenser les dommages éventuels liés à un projet. L’étude est ensuite jointe à la demande de permis.
  • Évaluation appropriée des incidences environnementales (EAI)
    La EAI vérifie que le projet ne porte pas atteinte à la biodiversité des zones Natura 2000 et autres réserves naturelles et ne risque pas de compromettre les objectifs de conservation qui ont été définis pour ces sites. La EAI peut également définir des mesures de compensation afin de pallier les dégâts occasionnés et de donner des lignes de conduites en phases chantier.
  • Forage dirigé
    La technique du forage dirigé est habituellement utilisée pour les liaisons souterraines quand la localisation en zone urbaine l’impose, par ex. au croisement avec des voies ferrées (trams et trains), au franchissement de voies navigables ou d’obstacles importants, etc. La profondeur dépend de la topologie et varie généralement entre 3 m et 20 m. Le diamètre du trou de forage est de 0,4 m à 1 m.
  • Jonctions
    Pour les liaisons souterraines, des jonctions entre les tronçons de câbles sont requises à intervalles plus ou moins réguliers (tous les 500 à 800 m) le long du tracé. L’emprise des installations de jonction est nettement plus grande que celle des câbles proprement dits ; les puits de jonction peuvent aller jusqu’à 15 m de long et 3 m de large.
  • Liaison aérienne
    Une liaison à haute tension aérienne est réalisée à l’aide de ternes de lignes à haute tension métalliques, qui sont soutenus par des pylônes.
  • Liaison haute tension
    Tout comme dans le réseau routier, il y a dans le réseau à haute tension différentes sortes de routes électriques, et chacune se caractérise par un niveau de tension. Il convient de faire la distinction entre les lignes aériennes et les câbles souterrains qui sont reliés entre eux via des postes à haute tension. Les lignes à haute tension sont également appelées « conducteurs » car elles transportent de l’énergie.
  • Liaison souterraine

    Une liaison souterraine est essentiellement composée des éléments suivants :

    • les câbles à haute tension nécessaires au transport de l’énergie (généralement trois, un par phase) ;
    • des jonctions de raccordement entre les différents tronçons de câbles, généralement de l’ordre de quelque 500 à 800 m ;
    • les terminales ou « têtes de câble » pour le raccordement de la liaison aux installations du poste à haute tension.

    Voir la brochure


  • Micro tunneling
    Cette technique est utilisée pour les liaisons souterraine et pour faire passer plusieurs liaisons ou lorsqu’on est confronté à une impossibilité technique de recourir au forage dirigé (par ex. : terrain schisteux et risque d’instabilité du forage).
  • Notice d’évaluation des incidences environnementales (NEIE)
    La NEIE évalue les effets d’un projet sur l’environnement au sens large (sols et sous-sol, eaux, air, énergie et climat, milieu biologique, paysage, urbanisme et aménagement du territoire, mobilité et transports, déchets, santé et sécurité, aspects socio-économiques, etc.) et émet des recommandations.
  • Permis d’urbanisme
    Le permis d’urbanisme est une autorisation accordée par l’autorité administrative qui permet d’effectuer les travaux nécessaires à la réalisation d’un projet. Dans le cadre d’une demande de permis, différentes procédures doivent être respectées en fonction des Régions.
  • Permission de voirie
    La permission de voirie est demandée lors de travaux qui engendrent une occupation du domaine public en sous-sol ou en surface. Elle donne ainsi l’autorisation de réaliser des travaux en bordure de voie ou sur le domaine public.
  • Permis d’environnement
    Le permis d’environnement est une autorisation permettant l’exploitation de certaines activités et/ou d’installations. Chez Elia, un permis environnement est, par exemple, demandé pour l’installation de postes à haute tension.
  • Plan de Développement fédéral
    Le plan de Développement fédéral est un document officiel contraignant pour ELIA et validé par le ministre de l’Énergie. Il détermine le programme d’investissement que le gestionnaire du réseau s’engage à réaliser en réponse à ces besoins. Il tient compte du besoin d’une capacité de réserve adéquate et des projets d’intérêt général définis par les institutions de l’Union européenne dans le domaine des réseaux transeuropéens. Les 3 piliers du PDF : renforcer et étendre le réseau interne, étendre le réseau offshore, renforcer et étendre les interconnexions.
  • Plan-MER
    Le plan-MER (« Milieueffectenrapport ») analyse les possibles conséquences sur l’environnement (l’homme et la nature) de certaines activités ou interventions. L’étude des incidences environnementales fait partie intégrante d’un plan d’aménagement régional (« GRUP »). Elle est réalisée pour la fixation définitive d'un plan ou pour la réalisation d’un projet afin que l’impact sur l’homme et l’environnement soit connu à un stade précoce, pour ainsi prendre les mesures nécessaires.
  • Poste à haute tension

    Un poste à haute tension (HT) est un point central sur lequel arrivent différents éléments du réseau, qui peuvent être reliés entre eux par un système de jeux de barres d’une manière déterminée par l’entreprise. Un élément de réseau peut être : une ligne ou un câble à haute tension, un transformateur (travée), une batterie de condensateurs ou un jeu de barres.

    Il existe deux famille de postes à haute tension :

    • Les postes à haute tension isolés à l’air ou postes AIS (Air Insulated Stations)  : les postes d’une tension allant de 380 kV à 36 kV de ce type sont généralement des postes à l’air libre, tandis que les postes de tensions plus basses sont d’ordinaire placés dans des bâtiments.
    • Les stations blindées isolées au gaz (GIS ou Gas Insulated Stations) : tous les éléments fonctionnels sont placés dans un ensemble complètement enveloppé, qui est isolé avec du gaz (généralement du SF6). Vu le plus grand pouvoir isolant par rapport à l’air, ces installations peuvent être beaucoup plus petites, et l’ensemble prend beaucoup moins de place.

  • Poste de transformation
    Les postes de transformation à haute tension constituent des points de connexion au réseau électrique. Ils transforment le niveau de tension de l’électricité afin de permettre cette connexion.
  • Poste de transition
    Un poste de transition est un poste électrique permettant d’assurer la transition entre une liaison souterraine et une liaison aérienne.
  • Puits de jonction
    Les câbles ne sont pas posés d'un seul tenant mais en tronçons de +/- 1 km. Le raccordement des différents tronçons s’appelle également le « jonctionnage ». Le puits de jonction est l’endroit où deux câbles sont reliés entre eux.
  • Réseau à haute tension
    Le réseau à haute tension est comparable à une autoroute de l'électricité. Elia transporte, via le réseau à haute tension, l'électricité des producteurs vers les grands clients industriels et les réseaux de distribution afin que ceux-ci puissent l'acheminer à leur tour auprès des consommateurs (ménages, entreprises, etc.).
  • Réunion d’information préalable du public (RIP)

    La Réunion d’information préalable du public (RIP) est légalement la première annonce officielle d’un projet. L’avant-projet y est présenté en détail et les responsables sont présents pour prendre en compte les remarques et suggestions des citoyens. Celles-ci sont ensuite consignées et analysées dans le cadre de l’Étude des incidences environnementales.

  • Station de conversion
    Une station de conversion convertit le courant alternatif (AC) en courant continu (DC).
  • Tension
    Pour acheminer l’électricité jusqu’aux consommateurs, différents niveaux de tension sont nécessaires. En effet, alors que les ménages ont besoin de 230 V, les consommateurs industriels ont besoin de tensions plus élevées. Différentes tensions sont présentes sur notre réseau : 70 kV, 110 kV, 150 kV, 220 kV et 380 kV. Celles-ci peuvent être converties dans la tension souhaitée grâce à des postes de transformation.
  • Terne
    Un terne est un ensemble de trois câbles de transport d’une liaison aérienne triphasée. En fonction du niveau de tension, on comptera un, deux, trois ou quatre terne(s) pouvant contenir plusieurs lignes à haute tension ou conducteurs.
  • Tranchée à ciel ouvert

    La tranchée standard, dite « à ciel ouvert », est la méthode traditionnelle la plus utilisée de par le monde.

    Les tranchées sont larges de +/- 0,65 m par circuit selon le niveau de profondeur. Les câbles sont placés à environ 1,2 m de profondeur. Une fois les câbles posés, la tranchée est remplie d’un remblai contrôlé (de type dolomie) pour garantir la conductivité thermique des câbles en évacuant la chaleur générée par le transport d’énergie. Lors du chantier, il faut prévoir des corridors de travail de 6 à 15 m selon le nombre de liaisons et le type de câbles. Des jonctions sont réalisées tous les 500 à 800 m en fonction de la longueur des tronçons.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site ou en cliquant sur « J’accepte », vous indiquez avoir lu et approuvé notre politique en matière de cookies. Plus d’informations sur les cookies