Réseau modulaire offshore (MOG)

Le réseau modulaire offshore (MOG) est le premier projet d’Elia en mer et le premier en son genre en Belgique à regrouper et à raccorder plusieurs parcs éoliens offshore avec la terre ferme.

Le Roi Philippe visite la première « prise électrique » en mer du Nord

Le 10 septembre, Sa Majesté le Roi a visité le Modular Offshore Grid (MOG), la première prise électrique en mer du Nord d’Elia.

La plateforme de commutation se trouve à 40 km de la côte et regroupera d’ici 2020 l'électricité produite par 4 parcs éoliens offshore (Rentel, Seastar, Mermaid et Northwester 2) avant de l'acheminer jusqu’à la terre ferme. Cette option est plus efficace que des câbles individuels et assure plus de sécurité de livraison aux parcs éoliens.

  • texteDans l’intérêt de la société
    Les avantages du concept de MOG par rapport à un raccordement direct (aussi appelé « concept spaghetti » ou réseau radial) au réseau terrestre sont multiples.
     
    Une meilleure disponibilité des parcs éoliens

    Le MOG permettra de maximiser le transport de la production renouvelable. Les parcs éoliens en mer raccordés via le MOG offrent une disponibilité totale supérieure à celle des parcs éoliens disposant chacun d’un raccordement direct :
     
    • Les trois câbles entre la plateforme OSY et le poste à haute tension Stevin peuvent transporter la charge totale produite par les parcs éoliens. Le MOG se positionne donc ainsi comme une solution plus robuste en termes de continuité. Il est peu probable que la perte ou la panne de l'un des câbles ait un impact sur le volume d'électricité produite. Cela pourrait uniquement entraîner une baisse de la production offshore lorsque cette dernière est à pleine capacité (ce qui n'arrive que 30 % du temps).
    • À l’inverse, une panne d’un câble d’un raccordement direct individuel entraîne l’arrêt et la perte totale de la production du parc éolien concerné, et ce, tant que le raccordement est défectueux.
    Une construction en étapes

    Grâce à sa modularité, la construction du MOG peut se dérouler par phases et s’aligner sur le calendrier de construction de chaque parc éolien. Cette façon de procéder permet de réduire le risque d’assets abandonnés (« stranded assets »).

    Une solution plus économique.

    On considère que le coût total des deux scénarios est plus ou moins similaire, avec un léger avantage pour le concept de MOG.
    Le concept de MOG utilise une plateforme OSY commune, une partie de la plateforme Rentel ainsi que trois connexions câblées entre la plateforme OSY et la côte.
     
    À titre de comparaison, un « concept spaghetti » ne nécessite pas de plateforme OSY mais requiert entre 30 et 40 km de câble supplémentaires, ce qui correspond environ à la distance entre la plateforme OSY et Zeebruges.
  • texteTracé

     

    Implantation planifiée

    L’implantation planifiée des câbles sous-marins et des postes haute tension en mer es présentée en bas.


    Limites du MOG


    Les assets ci-dessous (périmètre orange sur le schéma) seront détenus et exploités par Elia :

    • une plateforme en mer (OSY : Offshore Switchyard) située à environ 40 km au large de Zeebruges, qui accueillera un poste à haute tension 220 kV ;
    • deux câbles sous-marins 220 kV qui raccorderont la plateforme OSY au poste à haute tension Stevin ;
    • un câble sous-marin 220 kV qui raccordera la plateforme OSY à la plateforme Rentel, puis la plateforme Rentel au poste à haute tension Stevin (installé par la société Rentel et repris par Elia) ;
    • les assets de transport 220 kV présents sur la plateforme Rentel (installés par la société Rentel et repris par Elia).

    Les assets repris dans le périmètre en vert seront détenus et exploités par les gestionnaires des parcs éoliens.


  • environnementEnvironnement

    L'installation d'un câble sous-marin s'accompagne de nombreuses activités susceptibles d’exercer un impact local sur l'environnement :

    • les travaux préparatoires : retrait des câbles locaux de télécommunications obsolètes, installation de mesures de protection aux passages de câbles, pré-balayage pour enlever les dunes de sable locales, dragage local et travaux de pré-creusement, enlèvement d'objets particuliers ;
    • l’installation et l’enfouissement du câble ;
    • l’installation de raccords en mer si nécessaire ;
    • des travaux d’atterrage du câble (amener le câble jusqu’à la terre ferme).

    Le concept de MOG utilise 30 à 40 km de câble en moins que le « concept spaghetti ». Il permettra également de réduire les nuisances sur les fonds marins et de moins perturber la vie sous-marine. Il est par conséquent plus respectueux pour l’environnement.


  • Prêt pour le futur
    Le choix d'un réseau modulaire offshore est d'importance stratégique pour l'avenir de la Belgique en termes de participation au déploiement ultérieur de l'énergie renouvelable en mer du Nord. 
     
    Outre la nécessité de raccorder les quatre parcs éoliens au réseau terrestre de la manière la plus économique et la plus fiable possible, un MOG représente aussi l’occasion unique de développer un premier nœud électrique (aussi appelé prise ou fiche en mer) en mer du Nord. Mais aujourd'hui, ce nœud électrique peut être concrétisé sans frais supplémentaires pour la communauté.
     
    Aujourd'hui, les concessions offshore pour parcs éoliens et les renforcements de réseau associés sont prévus pour une capacité qui pourra aller jusqu'à 2,2 GW d'ici 2020. Des prévisions de 4 GW pourraient être envisagées dès 2030. Non seulement la construction d'un MOG offre un avantage dès maintenant, mais elle conférera aussi de précieux atouts pour la position de la Belgique dans le développement offshore futur :
     
    Être prêts pour plus de production offshore dans les eaux belges :
     
    • augmentation de la capacité des concessions existantes;
    • raccordement des concessions futures;
    • raccordement d’autres sources d’énergie renouvelable, comme les vagues, le stockage, etc.
    Une base prospective pour des interconnexions futures
     
    •  La plateforme OSY peut être raccordée à d'autres réseaux offshore avoisinants.
    • Intégration de la plateforme OSY dans un réseau offshore belge ; premier élément d’un futur super-réseau offshore.

  • Planning

News

10 septembre 2019

Le Roi Philippe visite la première « prise électrique » en mer du Nord

Le 10 septembre, Sa Majesté le Roi a visité le Modular Offshore Grid (MOG), la première prise électrique en mer du Nord d’Elia.

01 mai 2019

Première prise en mer installée avec succès

Aujourd'hui, le ministre fédéral Philippe De Backer et la ministre Marie Christine Marghem ont visité le réseau modulaire offshore (MOG), la plateforme de commutation en mer du Nord qui permettra bientôt de raccorder les câbles des parcs éoliens offshore au réseau terrestre belge.


Contactez-nous

Vous êtes concernés par un projet et vous souhaitez nous poser une question?
Notre équipe est à votre disposition.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer sur notre site ou en cliquant sur « J’accepte », vous indiquez avoir lu et approuvé notre politique en matière de cookies. Plus d’informations sur les cookies