Île Princesse Elisabeth

L’Île Princesse Elisabeth est une extension du réseau électrique en mer du Nord. Elle relie les parcs éoliens offshore à la terre ferme et établit de nouvelles connexions avec l'étranger.

Extension du réseau électrique en mer

L’île énergétique est une première mondiale. Il s'agit d'un hub électrique vers lequel convergeront les câbles de la 2e zone de production éolienne offshore (zone Princesse Elisabeth) ainsi que ceux des futures interconnexions avec d’autres pays européens tels que le Royaume-Uni et le Danemark.


  • Planning
    • 2022-2023 : procédure d’adjudication pour l’île énergétique, réalisation de l'étude d’incidences sur l’environnement, procédure d’obtention des permis et demandes pour la concession domaniale pour l’île énergétique.
    • 2024 à mi-2026 : construction de l’île énergétique.
    • 2026-2030 : construction et mise en service de l’infrastructure électrique sur l’île énergétique.

    Le développement des parcs éoliens se déroule selon la procédure de mise en concurrence prévue par les pouvoirs publics. Vous pouvez consulter le planning ici. Le raccordement des parcs éoliens au réseau d’Elia coïncide avec la mise en service des projets de renforcement du réseau onshore Ventilus et Boucle du Hainaut. Elia a pour ambition d’offrir la capacité de raccordement totale d’ici 2030.

  • texteDans l’intérêt de la société

    Les parcs éoliens mis en service (1e concession) représentent une capacité totale de 2,3 GW. Outre cette zone, le plan d’aménagement des espaces marins 2020-2026 prévoit trois nouvelles zones. Elles représentent ensemble une surface de 285 km² et ont été baptisées zone Princesse Elisabeth. Jusqu’à 3,5 GW d’électricité y seront produits.

    L’île énergétique sera elle aussi construite dans la zone Princess Elisabeth. Elia franchit ainsi une étape importante dans l’extension du réseau électrique européen en mer et la réalisation des ambitions climatiques de l’Europe qui est de 300 GW d’éolien en mer d’ici 2050.

  • environnementEnvironnement
    L’île énergétique est une île artificielle qui accueillera principalement des équipements à haute tension. Lors du développement de cette île, Elia a particulièrement veillé à limiter les potentiels impacts négatifs sur le milieu marin, en particulier dans la zone Natura 2000 toute proche. En collaboration avec des experts, Elia explore la possibilité de créer de nouveaux habitats sur et autour de l’île (ce qu’on appelle des solutions de « Nature Inclusive Design ») afin d'optimiser la conception de l’île énergétique.
  • texteInfrastructures en mer
  • texteUn projet qui bénéficiera du fonds de relance européen
    L’île énergétique fait appel au fonds de relance européen qui vise à stimuler davantage l’économie belge via des initiatives tournées vers l’avenir. Investir dans l’infrastructure, c’est investir dans la croissance économique qui renforce le bien-être socio-économique de notre pays. 
  • docDocuments

News

04 novembre 2022

Elia présente son concept d’île énergétique qui s'appellera Île Princesse Elisabeth – 3.10.22

En présence des ministres fédéraux Tinne Van der Straeten et Vincent Van Quickenborne, respectivement en charge de l’Énergie et de la Mer du Nord, le gestionnaire de réseau Elia a présenté les plans de ce qui sera la première île énergétique artificielle au monde.



Ce site web utilise des cookies pour optimaliser votre expérience de navigation. Certains de ces cookies sont strictement nécessaires pour garantir le fonctionnement de ce site web et ne peuvent pas être refusés. D’autres sont utilisés à des fins d’analyse/de fonctionnalité/de ciblage et peuvent être refusés. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter notre Politique en matière de cookies . Vous pouvez gérer/modifier vos préférences en matière de cookies à tout moment. Si vous ne gérez pas vos préférences en matière de cookies, seuls les cookies strictement nécessaires seront acceptés.